Musiques rituelles des Toraja Sa'dan : musiques du couchant, musiques du levant (Célèbes-sud, Indonesie)

par Dana Rappoport

Doctoral thesis in Ethnologie

Sous la direction de Mireille Helffer.

Soutenue en 1997

à Paris 10 .

    mots clés keywords


  • Résumé

    La thèse examine la place de la musique dans la vie des Toraja Sa'dan, population de 500 000 personnes, habitant les montagnes de Célèbes-sud en Indonésie. Pratiquée dans les rituels, la musique dépendait autrefois exclusivement de la vie religieuse, modifiée récemment par la christianisation et l'Indonesianisation. La religion ancestrale, appelée aluk to dolo, n'existe plus que de façon résiduelle et n'est suivie aujourd'hui que par 10% de la population. La thèse décrit la place de la musique dans la religion ancestrale qui repose sur un cycle rituel organise en deux types de rituels: rituels de funérailles "du cote du soleil couchant" et rituels de fécondité "du cote du soleil levant". Par la louange chantée, la musique toraja élève les défunts et les vivants de haut rang et par les chants de transe, elle protège la collectivité de la maladie et du malheur. Apres avoir dégagé les principes de l'organisation socioreligieuse, la thèse décrit les différents répertoires dans les rituels du couchant puis dans les rituels du levant apres quoi sont mis en évidence les principes d'ordonnancement des groupes de musiciens, des répertoires de musique ainsi que ceux qui règlent l'alternance des sons. Enfin, il est montre comment, dans un système socio-religieux bouleverse par la christianisation et l'indonesianisation, la musique rituelle survit malgré tout, désacralisée, récupérée par le pouvoir local et national. Dans l'ensemble des musiques décrites, quatre grands répertoires, appartenant respectivement aux rituels du plus haut rang, au couchant et au levant, sont dits "partenaires", unis par un lien appelé bali; il s'agit de deux grands chœurs danses (badong et simbong), de deux psalmodies (retteng to mate et retteng deata) et de deux chœurs assis (dondi et serang mundan). L'élucidation du sens de bali fait apparaitre des principes communs a la dynamique sonore et a la dynamique rituelle.


  • Abstract

    This dissertation deals with the place of music in the lives of Toraja Sa'dan, some half-million people living in the mountains of southern Sulawesi (the former Celebes), Indonesia. Practiced in rituals, music formerly depended exclusively on the religious life, modified recently by incursions of christianity and "indonesianisation". The ancestral religion called aluk to dolo, now exists only in residual forms, and is practised today by only 10% of the population. The dissertation describes the place of music which depended, in the ancestral religion, on a ritual cycle of two types: the mortuary rites "on the side of the setting sun", and rites of fecundity "on the side of the rising sun". By means of praise-songs. Toraja music affirms the status of the deceased as well as the living of high rank: through songs of trance, it protects the community from sickness and misfortune. After investigating the general socio-religious principles, the dissertation goes on to the differing rituals of sunset and sunrise, then the principles of organisation of the musical groups are set out: both the repertoires and the rules of alternation of sounds. Finally, it is shown how, in a socio-religious system largely overturned by christianity and "indonesianisation", ritual music survives despite all - having been desacralized and taken-over by local and national powers. In the music described, six important repertoires stand out, those belonging to the ritual of high-ranking, of either the setting or risung sun, are called "partners", united by the link bali: there are two larges dancing choruses (badong and simbong), two psalmodies (retteng to mate and rettengdeata) and two seated choruses (dondi and serang mundan). An elucidation of the meaning of the bali reveals the common principles of the sonorous and the ritual dynamics.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1997 par Atelier national de reproduction des thèses in Lille

Musiques rituelles des Toraja Sa'dan : musiques du Couchant, musiques du Levant (Célèbes-Sud, Indonésie)


Consult en bibliothèque

Version is available sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 597 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 202 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 97 PA10-46 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF.3397
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1997 par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

Informations

  • Sous le titre : Musiques rituelles des Toraja Sa'dan : musiques du Couchant, musiques du Levant (Célèbes-Sud, Indonésie)
  • Détails : 597 p.
  • Notes : Fac-similé de la thèse originale.
  • ISBN : 2-284-01203-5
  • Annexes : Bibliogr. pp 574-588
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.