Le stress au travail : des déclarations à l'observation des comportements (le syndrome de Burnout chez les travailleurs sociaux)

par Valérie Pezet

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Anne Lancry-Hoestlandt.

Soutenue en 1997

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette recherche porte sur la question de la sante mentale (ou du bien-etre psychologique) au travail. L'approche cognitive du stress, initiee par lazarus et folkman (1984), et le nombre considerable de travaux qu'elle a engendres, ont servi de cadre de reference scientifique. Le burnout, syndrome de reaction aux stress des professions d'aide, d'assistance ou de formation, est plus particulierement etudie. Le modele de description du burnout en trois dimensions, propose par maslach et jackson (1981), le definit par les trois composantes suivantes : l'epuisement emotionnel, la deshumanisation des relations avec les beneficiaires (ou "clients"), et la diminution du sentiment d'accomplissement personnel au travail. Compte tenu des discussions actuelles concernant la pertinence de ce modele, et le concept meme de burnout (garden, 1987 ; shirom, 1989;. . . ), l'objectif de la presente recherche est de verifier si, conformement au modele tridimensionnel du burnout, il existe une relation entre le burnout percu et auto-evalue par les sujets, et leurs comportements en interaction avec les "clients". Seize travailleurs sociaux, exercant leur travail sous mandat judiciaire, ont ete observes de maniere systematique, au cours de 75 entretiens avec des familles en difficultes. La confrontation entre ces donnees d'observation et l'etat subjectif de burnout percu et declare par ces sujets, fait apparaitre une relation entre l'epuisement emotionnel du burnout et la mise en oeuvre de comportements directifs. Mais, en revanche, les autres indicateurs comportements recueillis ne sont pas relies au burnout percu des sujets. Les resultats de cette recherche pointent la complexite des relations entre l'etat subjectif de stress (ou de burnout), declare par les individus, et leurs comportements au travail, observes exterieurement. A l'issue de cette recherche, en fonction de ses limites et des questions qu'elle laisse en suspens, de nouvelles pistes de travail sont proposees.


  • Résumé

    This research is about mental health (or psychological well-being) at work. The cognitive approach of stress, formulated by lazarus and folkman (1984), and the numerous studies it has generated, has set up the scientific reference framework. The burnout - syndrome of reaction to stress in helping professions - is more specially discussed. The model of burnout, proposed by maslach and jackson (1981), define the phenomena through the three following components : feelings of emotional exhaustion, depersonalization of the relations with the "recipients" or "clients", and feeling of reduced personal accomplishment at work. Regarding present discussions about the relevance of this model, and the concept of burnout itself, (garden, 1987; shirom, 1989;. . . ), the aim of this research is to verify if, according to the three-dimensional model of burnout, a relation exists between the burnout perceived and self-reported by subjects, and their behaviors in interaction with theirs "clients". Sixteen social workers, carrying on their profession under judicial mandate, have been observed sytematically, during 75 interviews with families in trouble. Correlations between observed data and the subjective state of burnout, perceived and self-reportel, show a link between the emotional exhaustion dimension of burnout and directing behaviors. But, on the contrary, the other behavioral variables collected are not linked to perceived burnout. The results from this research emphasize on the complexe relations between subjective state of stress (or burnout), self-reported by the individuals, and their behaviors at work, systematically observed by a third person. At the end of this research, according to its limits and the questions that it lets in suspense, new persectives of work are proposed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 336 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 288 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 97 PA10-37
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.