Dynamique du marché du travail et processus d'appariement

par Guillemette de Larquier

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Olivier Favereau.

Soutenue en 1997

à Paris 10 .


  • Résumé

    Parce que le marche du travail a pour objet la formation de relations d'emploi entre travailleurs et employeurs, son fonctionnement doit être étudie en termes de processus d'appariement. La thèse comprend trois parties. La première aborde l'analyse dans le cadre des "jeux coopératifs d'appariement", l'information sur la qualité des relations d'emploi étant parfaite. Cette approche permet de formaliser la procédure d'appariement des agents sous la forme d'un algorithme et diagnostique différents facteurs d'instabilité inhérents a la structure du jeu. La deuxième partie est consacrée a l'examen d'un facteur d'instabilité particulier : celui naissant des risques et incertitudes affectant la qualité des relations d'emploi. Dans une perspective non-cooperative, après l'expose du modèle de job matching de jovanovic (1979) ou le salarie et l'employeur expérimentent conjointement la productivité de leur appariement, d'autres modèles d'expérimentation sont proposes, les uns d'inspiration bayesienne (les agents étant dans un univers risque), les autres d'inspiration "conventionnaliste" (les individus ayant a se coordonner en univers non probabilisable). La troisième partie achève l'analyse en intégrant les modèles d'expérimentation précédents dans un contexte plus macro-économique et dans une perspective dynamique visant a reproduire les déplacements de la courbe de beveridge. Enfin, la thèse insiste sur la pluralité des mécanismes d'appariement en oeuvre sur le marche.


  • Résumé

    The aim of the labour market is the formation of employment relations between workers and employers, thus its dynamics have to be studied in terms of matching process. The thesis contains three parts. The first one begins the analysis within the scope of the matching co-operative games (the information on the quality of employment relations is perfect). This approach makes it possible to formalize the matching procedure as an algorithm and to diagnose different factors of instability which are inherent in the structure of the game. The second part is devoted to the investigation of a particular factor of instability : the one generated by risk and incertitude affecting the quality of employment relations. In a non-co-operative perspective, after the exposition of jovanovic's model of job matching (1979) in which worker and employer jointly experiment the productivity of their match, other models of match experimantation are submitted. Some are based on bayesian principles (the environment of agents is a world of probability), some are based on the use of conventions (agents have to co-ordinate each others without probability). The third part finishes the analysis by integrating the previous models of match experimentation in a macroeconomic context and in a dynamic way, with the aim of reproducing the shiftings of the beveridge curve. Finally, the thesis emphasizes the stress on the plurality of matching processes in action on the market.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (519 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [491]-513

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Maine. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MAG.4°1954
  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 97 PA10-20 (1-2)
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Bib. Durkheim / THE (IDHE) 97 LAR
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.