Les sens de la relation structure / systèmes de contrôle interrogations sur le rôle du contrôle dans l'évolution de l'organisation a partir du cas de la construction informatique

par Jean-Luc Moriceau

Thèse de doctorat en Gestion

Sous la direction de Raymond Danziger.

Soutenue en 1997

à Paris 9 .


  • Résumé

    Les cadres conceptuels du contrôle de gestion (E. G. Anthony), les études contingentes ou encore les thèses plus récentes sur la perte de pertinence des outils de contrôle de gestion recommandent d'adapter les systèmes de contrôle à la structure et aux évolutions de celle-ci. Mais l'adaptation n'est qu'une des façons de conduire les évolutions de systèmes de contrôle vis-à-vis de la structure. Il est au moins deux autres possibilités : - d'une part, les systèmes de contrôle peuvent aussi jouer sur cinq processus de structuration afin d'au contraire induire certaines évolutions de structure. - d'autre part, il est possible de privilégier un développement plus autonome des systèmes de contrôle. Dans ce développement, les évolutions de structure influencent mais ne peuvent spécifier l'évolution des systèmes de contrôle. Une étude du cas de trois constructeurs informatiques (Bull, HP-France et IBM-France) confirme que ces entreprises ont effectivement recouru aux trois dynamiques précédentes. Il y a donc plusieurs sens effectifs et plusieurs sens à donner à la relation entre évolutions de structure et de systèmes de contrôle. Ces derniers ne font pas que suivre mais sont également parfois moteurs ou coproducteurs des évolutions de structure. Il s'agit donc de déterminer quelles dynamiques privilégier, puis de gérer les systèmes de contrôle en conséquence. Il n'est pas proposé une typologie qui préconiserait de recourir à telle dynamique dans telle situation. Ces dernières sont plutôt considérées comme des options possibles au répertoire des contrôleurs. Eux seuls peuvent prendre en compte le complexe de facteurs de chaque situation singulière. Des implications sont proposées sous forme d'interrogations et d'hypothèses : les autres sens possibles marquent-ils une expression supplémentaire du déplacement en amont du contrôle, changent-ils la responsabilité et la légitimité des contrôleurs dans les évolutions de structure et plus largement d'organisation ?

  • Titre traduit

    The direction of the relationship between organizational structure and control systems interrogations about the role of control in organizational evolution from the case of computer manufacturing


  • Résumé

    Conceptual frameworks in management control (e. G. Anthony), contingency studies or, more recently, academic dissertations on the lost relevance of management control tools have all recommended that control systems be subordinated to and adapted in function of organizational structure and therefore evolve with it. Adaptation is however only one way to make control systems evolve in relation to organizational structure. There are at least two other possibilities: - control systems may resort to five different structuring processes which could, purposefully, lead to a specific type of evolution in organizational structure; - a more autonomous development of control systems could be encouraged. In this case, structural evolution influences but does not specify the way in which control systems are modified. A case study involving three computer manufacturers (bull, hp-france and ibm-france) confirms that these companies have resorted to all three dynamics. The relationship between structural evolution and control systems is not a one-way relationship but one which includes several directions that are effectively or may be used. Control systems do not simply follow structural evolution. They may, in fact, prompt it. The point then is to determine which dynamics should be encouraged and subsequently admisnistrate the control systems. No typology suggesting which dynamics to use in which circumstance is provided. Dynamics are considered as possible options to be used by controllers who are the only ones in a position to properly evaluate the complexity of each situation. Practical and theoretical implications are examined via questions and hypotheses. Does the other possible directions are one more expression of the upstream shift of control ? Does it alter the responsibility and legitimacy of controllers in relation to structural evolution, or more so, that of organizations ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 549 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 431 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.