Une contribution a la politique de formalisation de l'ethique dans les grandes entreprises

par Samuel Mercier

Thèse de doctorat en Gestion

Sous la direction de Bernard de Montmorillon.

Soutenue en 1997

à Paris 9 .


  • Résumé

    Dans nos travaux, nous analysons les politiques ethiques elaborees par les grandes entreprises francaises. La formalisation ethique (concept central de notre these) consiste en la redaction d'un document de reference enoncant les valeurs de l'entreprise et comportant une dimension ethique. Nous avons collecte des donnees sur un echantillon d'entreprises constitue a partir des cent premiers groupes (en terme de chiffre d'affaires) operant en france. Ces donnees ont ete recueillies par des entretiens semi-directifs avec des responsables de la direction generale ou du departement des ressources humaines des entreprises. Lors de l'entretien, une collecte de tous les documents diffuses par l'entreprise et comprenant une dimension ethique a ete effectuee. Ces entretiens permettent de faire le point sur le developpement de la formalisation ethique dans les entreprises francaises. L'analyse de contenu et l'analyse lexicographique des documents ethiques visent a valider ces resultats intermediaires et nous conduisent a une typologie de la formalisation ethique. Ainsi, nous montrons que la formalisation repose sur une logique specifique de controle et qu'elle s'inscrit dans une demarche de reaffirmation du leadership. De plus, nous mettons en evidence une opposition entre deux logiques dans les politiques ethiques : - la logique culturelle (adhesion aux valeurs ou aux buts de l'entreprise) vise a promouvoir une logique de responsabilite et recherche la participation du personnel ; - la logique coercitive (strict respect des regles emises par l'entreprise) repose sur la notion d'obeissance et s'inspire fortement des pratiques anglo-saxonnes. Cette opposition explique la diversite des documents ethiques (credo, code ethique, avenant au contrat de travail ou projet d'entreprise) dont nous analysons les principales dimensions. Ces documents ont toutefois comme point commun de constituer une expression ecrite et diffusee de l'ethique de l'entreprise dont l'objectif est la mise en place d'un processus d'homogeneisation.


  • Résumé

    Our thesis sheds light on the status of formal ethical statements in large france based companies. The following definition is given to an ethics document: a statement setting down corporate principles, ethics, rules of conduct, codes of practice or company philosophy. In order to collect data, we joined the 100 largest france based companies. We met corporate directors or senior human resource executives. A semi-directed interview was conducted where we requested a copy of ethics documents. We analysed the contents of these documents (fundamental dimensions, vocabulary, widety-covered topics). The main findings are as follows : large france based companies are becoming interested in formally thinking about ethics in business and drawing up ethics documents. Besides, striking differences towards corporate ethics documents point to the existence of two special approaches to institutionalize ethics. It reveals potentially divergent views among corporations as to the primary nature and purpose of a corporate ethics document: - cultural documents (in search of responsibility) providing statements about the company's aims, objectives, philosophy or values, which exclude specific guidance on employee behavior; - elaborate codes (requiring employees obedience) with detailed rules and guidelines, giving advice on behavior and conduct. This approach is an essentially anglo-saxon practice which has made its way to france via the subsidiaries of u. S. Firms. Ethics documents (ethical code, coporate credo or mission statement) utilize one of these two basic formats but they have one common point: they express corporate ethics in order to set up a homogenization process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 502 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 316 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.