Technologies de l'information et de la communication et nouveaux modes de travail : le cas du télétravail

par CATHERINE POIRIER

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Alain Rallet.

Soutenue en 1997

à Paris 9 .


  • Résumé

    Depuis la constitution de la manufacture, le travail salarié s'effectue dans des lieux où la main d'œuvre est géographiquement concentrée : l'usine ou l'établissement. Le télétravail remet en cause ce principe fondateur. La possibilité de travailler en dehors de l'entreprise, grâce aux outils de télécommunication, n'est cependant pas un phénomène nouveau. Mais aujourd'hui, les conditions à la fois économiques, sociales et technologiques, permettent semble-t-il, d'envisager un développement beaucoup plus important du télétravail. Cette thèse qui s'inscrit à la croisée entre l'économie du travail et l'économie des organisations, met en évidence quels sont les impacts économiques et sociaux de ce nouveau mode de travail pour l'entreprise et les salariés. Pour ce faire, nous sommes partis du concept de relation de travail, qui désigne le système de relations économiques, juridique, sociales et symboliques qui lie les employeurs et leurs collaborateurs dans le cadre du travail salarié. Nous avons montré les conséquences provoquées par la distance induite entre l'entreprise et le salarié, sur la nature même de cette relation de travail. L'analyse d'expériences concrètes de télétravail en entreprises, a permis de mettre en évidence les impacts notables sur la relation de travail, et d'identifier les types d'entreprises les plus susceptibles d'adopter le télétravail. Le frein principal au développement du télétravail a trait à la dimension de lien social qu'offre l'entreprise : à distance, elle apparait beaucoup plus difficile à exercer. L'apprentissage de ce nouveau mode de travail devient alors indispensable, tant pour les entreprises que les salariés.

  • Titre traduit

    Information and communication technologies and new working patterns : distant work, a case in point


  • Résumé

    The central features of telework involve the use of telecommunications, advanced information technologies and the performance of work at an other location than traditional work place. The central question here is to establish the economic consequences induced by distant work for the firm and the social impact on workers. We have studied impacts of telework on the labour relation analysis to emphasis the main opportunities and problems which can occur. We have established a typology of organisational structures to focus the type of firms integrated telework. The main problem is concerning social links between workers and firms, hardly sustainable.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 384 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 146 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.