Le comportement des entreprises en matière de trésorerie : endettement net, performances financières et investissement

par Henri Koulayom

Thèse de doctorat en Gestion

Sous la direction de Élie Cohen.

Soutenue en 1997

à Paris 9 .


  • Résumé

    Avec le développement des marchés financiers et la généralisation des techniques de gestion de trésorerie au niveau mondial, il n'est plus rare de voir des entreprises industrielles qui détiennent des volumes de disponibilités et valeurs mobilières de placement (trésorerie "actif") importants. Partant de ce constat, on cherche à comprendre le rôle de la trésorerie dans la politique financière pour les entreprises qui détiennent une trésorerie excédentaire. La première partie fait un inventaire des principaux travaux relatifs à la trésorerie tant du point de vue des théories de la firme (chapitre 1) que des théories économiques et financières (chapitre 2). Apres avoir parcouru une série de théories économiques et financières ayant pour objet d'expliquer le phénomène de détention de trésorerie, on construit un cadre théorique du comportement des entreprises en matière de trésorerie (chapitre 3). Pour ce faire, on va retenir une conception précise de la fonction de trésorerie et élaborer des hypothèses de recherche permettant d'expliquer pourquoi les entreprises détiennent de la trésorerie excédentaire malgré le coût de la dette. La deuxième partie conduit à proposer dans un premier temps une méthodologie d'analyse financière basée autour de l'endettement financier net de trésorerie (chapitre 4). Elle permet de valider dans un second temps l'hypothèse selon laquelle il existe une relation entre la trésorerie et les performances financières d'une part (chapitre 5), entre la trésorerie et l'investissement d'autre part (chapitre 6).

  • Titre traduit

    Holdings of cash and marketable securities : net debt, financial performances and investment


  • Résumé

    At the end of 1991, french corporations held approximately $$313billion in cash and marketable securities except investments ($$132 billion in 1985). Why then, do sensible firms hold it ? The increasing uncertainty in external and internal company environments means it has become worthwhile to examine the theoretical dimension of cash holdings (chapter 1). This thesis puts forward a theoretical framework for this atypical movement by referring to various theories of the firm relating to financial structure, dividend policy, liquidity preference, investment and portfolio management (chapters 2,3). This is explored in two essays. Using a sample of data from the banque de france balance sheet data centre, it is demonstrated in the first essay that firms that purchase investment securities generally perform better than their counterparts (chapter 5). It is examined in the second essay the impact of holdings of cash and marketable securities on the firm's investment (chapter 6). Overall, a new methodology of financial statement analysis for firms which hold a lot of cash and marketable securities is provided (chapter 4).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (307 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 203 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1591-1997-4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.