Contributions à la psychologie du bilinguisme : structures et fonctionnements cognitifs, alternance des langues dans la communication bilingue

par Fayçal Najab

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Alain Blanchet.

Soutenue en 1997

à Paris 8 .


  • Résumé

    Les recherches exposees dans ce travail concernent les effets du bilinguisme sur les structures et les fonctionnements cognitifs des sujets, ainsi que l'alternance des langues lors de la communication bilingue. L'hypothèse d'une spécificité d'enregistrement, en mémoire, des représentations sémantiques liées aux lexiques de chacune des langues, est développée. Le modèle proposé met l'accent sur l'existence d'un niveau d'enregistrement spécifique des informations sémantiques selon la langue qui a servi à leur acquisition. Une technique d'association verbale inter-langue montre que les sujets produisent davantage d'associations intra-langues qu'inter-langues. Une tâche de dénomination verbale de dessins culturellement codés montre que les sujets choisissent plutôt de dénommer ces dessins dans la langue congruente avec les indices culturels présents dans ces dessins, indiquant que ces indices activent préférentiellement des ensembles de représentations sémantiques spécifiques aux langues. L'analyse de situations de communication spécifiées (entretien et conversation de groupe) montre qu'il y a bien une langue de base (langue sélectionnée) qui influence la conception du message et son expression. Le choix de cette langue de base - manifestée par le choix du verbe - ainsi que le changement de langue, dépendent des intentions (informative et communicative) du locuteur, du contexte pragmatique, des processus de négociation du sens, et des enjeux implicites ou explicites. Dans ce cadre, le changement de langue joue un rôle métacommunicationnel.

  • Titre traduit

    Contributions to the psychology of bilingualism: architecture of bilingual memory; cognitive processing; code-switching during the bilingual communication


  • Résumé

    This work examins the cognitive effects of bilingualism, especially on the structure of semantic memory, and bilingual communication. It explores the hypothesis that it may exist specific stores of semantic information related to each language, in a model which includes however a commmon level of semantic memory. Two experiments were conductet : an interlingual association task , and denomination task of culturally connotated drawings. The first one showed that intralingual associations were more numerous than interlingual ones. In the second, subjects preferentially choosed congruent language to denominate the culturally connotated drawings. The cultural cues appear to activate specific languages. The second part of this work is dedicated to the alternation of languages in two specified situations of bilingual communication : interview and group conversation. In the two situations, subjects use a selected language (or matrix language), depending on the expression of their intentions, on the interlocutors, of pragmatic context, on the negociation of meaning and of implicit or explicit stakes. The alternation of languages appears to play a metacommunicative role in bilingual communication.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (223 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 206-223

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C 1013 TH
  • Bibliothèque : Institut national d'étude du travail et d'orientation professionnelle. Bibliothèque.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TH 1996/NAJ
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.