Critique politique de la "ressource humaine"

par Guy-Noël Pasquet

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jacques Ardoino.

Soutenue en 1997

à Paris 8 .


  • Résumé

    Au moment ou le capital semble controler tous les espaces et les temps des etres - humains en unifiant l'ensemble des activites humaines, il laisse apparaitre son projet d'une communaute materielle ou la force de travail des hommes devient inessentielle, et ou l'etre humain perd sa substantialite. Dans cette perspective, la + ressource humaine ; assure la capitalisation de l'etre humain en se debarrassant des hommes. Apres avoir interroge l'institution de la these et les services des + ressources humaines ; dans les universites, cet ouvrage critique les filiations historiques et sociales qui conduisent de l'education a la formation puis a la + ressource humaine ;. La + ressource humaine ;, qui detemporalise et deterritorialise toutes les activites humaines, laisse les hommes a leur immediatisme subjectiviste ou leur devenir et leur histoire sont alienes a un present devenu eternel. Sont critiquees aussi les approches de la societe fondees sur le travail productif. Si historiquement, les rapports et les liens sociaux se sont construits sur le proces de travail, celui-ci n'est qu'une forme particuliere de l'activite humaine. L'englobement de toutes les activites humaines dans l'activite aux ordres qu'est le travail, tend a parachever la domination du capital. Les politiques de reforme qui veulent dissocier travail et revenu, aboutissent le plus souvent a confirmer l'etat dans son role d'operateur de la domination. L'activite est production a la fois de l'histoire humaine et de l'histoire de la nature. Le travail productif qui fut et reste destructeur des + ressources naturelles ;, ne se realise plus aujourd'hui que dans la catastrophe qui trouve sa justification dans le nihilisme contemporain. La crise du travail a transforme les anciennes divisions du travail et conduit a separer l'homme de l'etre humain. Pourtant, l'activite qui se deferait de son assujetissement a la production, reste puissance d'accomplissement de la communaute humaine.

  • Titre traduit

    Politic critic of the + human ressource


  • Résumé

    The moment where the capital control all the human's spaces and times to united all human's activities, it look this project like a material's comunity where human lose his substentiality. In this perspectiv, the + human resource ; is a capitalistion of human.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (571 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 549-571

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : K 989 TH

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.