L'empreinte au xxeme siecle

par MARIE CHRISTINE POIREE

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Christine Buci-Glucksmann.

Soutenue en 1997

à Paris 8 .


  • Résumé

    Deux legendes nous servent de fil conducteur : le voile de veronique et la legende de dibutade ; la premiere du cote de la trace, la seconde de l'ombre. D'une taxinomie des principaux artistes entrant dans les categories suivantes : le trait est le retrait, le moule est l'ombre, le vide est le plein, nous degagerons trois interpretations : fin du theologique, l'orient s'inscrit au coeur de la pensee occidentale, il existe au xxeme siecle une stylistique allegorique de l'empreinte.


  • Résumé

    Two legends are used as guide lines : veronique's veil and dibutade's legend. The first on the side of the trace, the second on the side of the shadow. From the taxonomy of the principal artists in the categories considered : drawn is withdrawn, mould is shadow, emptiness is full, we single out three interpretations of this path : the end of theology, the east is inscribed in the heart of 20th century western thought, there exists a stylistic allegory of the print.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 323 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 165 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2193
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.