Pour une traduction critique du parti pris des choses de farncis ponge

par SHUANG XU

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de MICHEL DEGUY.

Soutenue en 1997

à Paris 8 .


  • Résumé

    La notion de traduction critique pourrait s'entendre de plusieurs manieres. Proche de l'edition critique, elle evoque une forme de traduction accompagnee de l'annotation. Unissant la traduction et la critique, elle indique une nouvelle demarche d'etude contenant simultanement les deux procedes. Une traduction critique pourrait aussi designer une traduction qui a rapport a un changement important, qui se trouve au seuil d'une nouvelle ouverture. Ce qui nous est important dans cette notion, c'est cette coexistence de la traduction et de la critique, leur implication et leur entrelacement. Nous avons choisi l'oeuvre de ponge pour l'objet de cette etude, car le travail ingenieux de ponge dans la langue francaise, le grand decalage entre les langues francaise et chinoise, constituent un cas extreme dans la problematique de notre etude. Notre but consiste a frayer un chemin dans la recherche d'une reprise en consideration de l'intraduisibilite, liee traditionnellement a l'intangibilite poetique de l'oeuvre originale. Notre etude se deroule en trois etapes : une critique de l'oeuvre originale, une traduction en chinois suivie de l'annotation et enfin une critique sur l'oeuvre traduite. Dans la premiere etape, il s'agit d'une "pre-analyse" textuelle en vue de selectionner des traits poetiques fondamentaux, signifiants de l'original. La deuxieme etape concerne une remise en oeuvre de l'original dans la langue chinoise. Nous proposons, en contraste avec le texte original, une traduction chinoise en ideogramme suivie de la transcription phonetique (pinyin). Cette mise en forme a pour but de mettre en scene d'une maniere directe et sensible le decalage langagier entre l'oeuvre originale et l'oeuvre traduite ainsi que la tension poetique due a la disjonction et la conjonction de la forme signifiante de chaque langue. Dans l'annotation, nous mettons l'accent sur l'interpretation semantique des mots particuliers et les cas delicats de la traduction en chinois. Cette partie se caracterise par une forme en mouvement, accompagnee de considerations, d'hesitations et de discussions. La troisieme etape consiste a comparer la version chinoise avec l'oeuvre originale, et a etudier leurs aspects communs et differentiels afin de reveler le role virtuel de la traduction dans le domaine de la litterature.


  • Résumé

    Critical translation could be understood under different meanings: close to the critical edition, it evokes a kind of translation which is followed by annotation. Linking translation to criticism, it shows a new way of study which takes into account two processes. Critical translation could also represent a translation which deals with important changes. The most important for us, is the coexistence of translation and criticism, and their interlacing. Ponge's parti pris des choses was chosen as a subject for this study. Indeed ponge's genius work in french language and the big gap between the french and chinese languages represent a limit case for our study. Our aim is to reconsider the untranslatibilty tied traditionally to the poetical intangibility of the original work. Our study is divided into three parts: criticism of the original work, a chinese translation followed by annotations and finally a criticism of the translated work. The first part consists of a textual analysis in order to select the fundamental poetical features of the original work. In the second part, we suggest a chinese translation using chinese ideograms accompanied by phonetic transcription (pinyin) in order to show directly and noticeably the poetical tension due to the disjunction and the conjunction between the signifying forms of each language. In the annotation part, we put ahead the semantic interpretation of particular words and special cases of the chinese version. This part is characterised by a dynamic form accompanied by reflections, hesitations and discussions the third part consists of a comparison between the chinese version and the original work and the study of their common and differential features in order to enhance the virtual role of translation in the literature field.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 7 vol., 447 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 200 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.