L'espace public des ignorants

par Stéphane Douailler

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Rancière.

Soutenue en 1997

à Paris 8 .


  • Résumé

    Une part importante de la these est consacree a relire le livre i de la republique de platon. Le' point de vue adopte a consiste a comprendre ce que platon avait voulu dire en indiquant que ce texte etait un prologue. Examinant la confrontation qu'il met en scene entre le propos philosophique et les figures ordinairement reconnues comme figures de savoir dans l'athenes du - 4eme siecle, on a ete amene a y voir, non seulement (comme il est habituel) la representation d'une victoire du questionnement philosophique, mais encore la construction precise d'un personnage d'auditeur intelligent susceptible d'incarner un destinataire du propos philosophique justifiant qu'il s'enoncat a partir du deuxieme livre dans une rigueur propre. Ainsi compris, le prologue de la republique se laisserait donc lire comme proposant l'une des inventions poetiques par lesquelles platon s'est laisse engager, non pas dans une celebration du souvenir de socrate, mais dans une perpetuation rigoureuse de son propos. L'autre aspect de la these a considere le risque qu'il y aurait pour la philosophie, heritant de cette construction poetique d'un destinataire intelligent, de reduire l'espace public sur lequel elle parait a celui d'un monde de lecteurs. Contre une tendance perceptible des peut-etre la lettre vii ou la "vie de platon" de diogene laerce, puis en echo a certaines questions au sujet du livre posees au dix-huitieme siecle, il a paru possible de souligner que le propos philosophique ne se tient pas seulement devant un lecteur intelligent, mais qu'il s'enonce encore, ainsi que la republique le montre, a l'echelle par exemple d'une cite. Par la, la philosophie se revele etre un savoir restant redevable, tout en etant savoir, d'une question de justice.

  • Titre traduit

    Publicity and unlettered


  • Résumé

    An important part of the presented work has consist in re-reading the first book of plato's republic. The prospect has been to unterstand what plato mearied as he indicated that this text was a preamble. Investigating the confrontation in republic's first book between the figures of knowledge ordinarily admitted in the athenian society and the philosophical purpose, we have not only looked, as usual, at the victorious performance of the philosophical inquire, but we have also discovered that the text precisely built the character of an intelligent hearer, who justified in book two a true and rigorous exposition of the philosophical purpose. The preamble of the republic has so been understood as offering one of the poetical inventions which led plato out of the celebrating of socrate's memory, and gave to his work the aspect of a rigorous prolongation of the socratic purpose. An other question has been the danger for philosophy, inheriting from this poetical construction of an intelligent hearer, to confine her publicity in her readers'world. Against a tendency shown perhaps by letter vii and later by "plato's life" of diogen laerce, against some conclusions that have been recently drawn in france from the histoy of book in the period of enlightenment, we dwell upon the fact that the philosophical purpose not only apply to an intelligent reader, but also exists, as the republic shows, in relation with for example a city. Philosophy is a knowledge which cannot be discharged from the question of justice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (428 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 397-411

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B 885 TH

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1927PA081261
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.