Géopolitique d'une ambition Inuit : le cas nunavik

par Éric Canobbio

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Yves Lacoste.

Soutenue en 1997

à Paris 8 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail de recherches en geopolitique se propose d'analyser les evolutions recentes de la region arctique canadienne. Particulierement au nord-quebec, et dans les actuels territoires du nord-ouest, des petits groupes inuit revendiquent aujourd'hui d'immenses territoires a leurs autorites de tutelles. Cette analyse est essentiellement consacree au processus d'autodetermination politique de la vaste region du nunavik (nord-quebec) et aux recentes revendications des inuit quebecois en matiere de partage des ressources regionales (renouvelables et non renouvelables), de droits environs mentaux, et de pouvoirs politiques a travers la mise en place d'institutions inuit inedites. Ces revendications territoriales emanant des inuit quebecois, contrarient desormais ouvertement le projet nationaliste quebecois. Cette analyse de geopolitique sur l'evolution actuelle du nunavik, tend a determiner le mecanisme de ce regionalisme arctique singulier. Le processus d'evolution du territoire du munavut est considere dans ce travail de recherches, a travers sa dimension politique, de "modele regional" pour le nunavik.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 819 f
  • Notes : Reproduction autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 821-852

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : X 840 TH
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.