Croissance et potentiel régénératif des cellules β pancréatiques : approche expériementale chez le rat Wistar non diabétique et le rat GK spontanément diabétique

par Jamileh Movassat

Thèse de doctorat en Physiologie et Physiopathologie de la nutrition humaine

Sous la direction de Bernard Portha.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .


  • Résumé

    L'homéostasie glucidique chez les mammifères est contrôlée principalement par l'insuline, dont le maintien a un niveau adéquat en fonction des demandes de l'organisme est assure par deux mécanismes adaptatifs majeurs : la régulation de l'insulinosécrétion et celle de la masse totale des cellules β. La connaissance des mécanismes de réplication et de néogènes des cellules β est en outre nécessaire pour la mise en place de nouvelles stratégies thérapeutiques visant à compenser la masse cellulaire β insuffisante chez les patients diabétiques. Ce travail a porte : 1) sur l'étude du développement et de la croissance du pancréas endocrine chez le rat Wistar normal et dans un modèle spontané de diabète chez le rat (rat GK) de la fin de la vie fœtale jusqu'a l'âge adulte et 2) sur le potentiel régénératif des cellules β chez le nouveau-né de rat Wistar et de rat GK, après administration néonatale de streptozotocine. Nos résultats montrent qu'il existe chez le rat GK, une anomalie de la mise en place des cellules β des le stade fœtal, qui précède largement l'installation du diabète dans ce modèle. Cette anomalie touche plus tardivement et a un moindre degré les cellules. L'étude in vitro et in vivo de la réplication des cellules β chez le rat GK montre que dans ce modèle, malgré la diminution de la masse des cellules β, la capacité de réplication de ces cellules est intacte, suggérant que l'anomalie de la croissance des cellules β est due à un défaut du processus de néogènes. Chez le rat Wistar, la destruction des cellules β par la streptozotocine est suivie par une régénération spontanée qui compense partiellement la masse cellulaire β manquante. La régénération spontanée des cellules β survient également, mais à un degré moindre chez le rat GK traite par la streptozotocine. Un traitement précoce par l'insuline des nouveau-nés de rats Wistar traités par la streptozotocine améliore la régénération des cellules β en activant préférentiellement le mécanisme de néogènes.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Glucose homeostasis is controlled mainly by insulin. There are two major mechanisms to face changing insulin demands: regulation of the acute insulin release and adaptation of the total β cell mass. Understanding of the regulation of β cell growth is crucial since it may lead to new clinical strategies such as the compensation of β cell mass in diabetic patients. Our study has been focused on development and growth of the endocrine pancreas in the normal Wistar rat and in the GK rat, a genetic model of NIDDM, from the late fetal period until the adult age. We have also studied the regenerative potential of the β cells after subtotal destruction by neonatal streptozotocin administration, in both Wistar and GK rats. Our findings demonstrate that in GK rat, the development of the β cells is altered already at fetal stage and is maintained until adulthood. The restriction of the β cell mass must be considered as a primary and crucial event in the sequence leading to overt diabetes in this NIDDM model. A cell mass becomes secondarily and less severely decreased. In Wistar rat, the neonatal β cells are able to regenerate after their subtotal destruction by streptozotocin, to partly compensate the decreased β cell mass. This spontaneous regeneration of β cells occurs also in GK rats after streptozotocin administration, but it is less efficient than that in normal Wistar rats. The GK rat β cells maintain a normal replicative potential in vitro and in vivo, despite the decreased total β cell mass. This suggests that the neogenesis pathway may be defective in the GK rats. Insulin treatment improves the neonatal β cell regeneration in the STZ treated Wistar neonates by acting preferentially on the neogenesis pathway.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (204 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 77-92

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TS (1997) 353
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.