Preparation de particules ferromagnetiques de taille controlee dans le domaine submicronique. Influence de la taille et de la composition sur leurs proprietes magnetiques dynamiques

par PHILIPPE TONEGUZZO

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de FERNAND FIEVET.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les materiaux magnetiques granulaires sont constitues de fines particules metalliques dispersees dans une matrice dielectrique. L'amelioration des performances de ces composites en tant que materiaux absorbants aux hyperfrequences (100 mhz - 18 ghz) et la meilleure comprehension de leurs proprietes magnetiques dynamiques ont constitue le double contexte dans lequel s'est situe ce travail. Dans ce but, des particules polymetalliques co#xni#(#1#0#0##x#) et fe#2co#xni#(#1##x#)#(#1#0#0##z#) de morphologie controlee (forme spherique, distribution granulometrique etroite, agglomeration limitee) ont ete synthetisees par le procede polyol. L'optimisation du mode operatoire a permis d'ajuster la taille des particules par nucleation heterogene et d'acceder aux tailles nanometriques. Les caracterisations physico-chimiques ont mis en evidence l'existence d'une solution solide dans les systemes co#xni#(#1#0#0##x#) et fe#zni#(#1#0#0##z#), la formation de particules de textures differentes suivant la teneur en fer, la presence d'une couche superficielle d'impuretes constituee d'une phase organometallique et d'oxydes. Les proprietes hyperfrequences des materiaux granulaires, prepares par compactage de particules isolees electriquement par un traitement de surface, ont montre l'influence de leur taille et de leur composition sur les courbes de permeabilite. Les particules submicroniques monodisperses presentent un comportement multiresonant. Le premier mode est un mode fondamental dont la frequence ne depend pas de la taille des particules, alors que les suivants sont des modes d'echange. L'effet de taille sur les frequences de resonance de ces pics est relie avec le modele des modes de resonance d'echange d'aharoni ; le desaccord partiel observe a suscite une evolution de la theorie avec la prise en compte d'une anisotropie de surface. Les particules nanometriques presentent au contraire une seule bande de resonance ; pour ce domaine de taille, les modes d'echange ne sont plus excites.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 315 P.
  • Annexes : 200 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.