Role du recepteur pour l'antigene dans la pathologie maligne du lymphocyte b

par OTTO PRITSCH

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de GUILLAUME DIGHIERO.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le role du recepteur pour l'ag, a ete examine a travers l'etude de l'expression des genes v des ig, dans differentes pathologies malignes du lymphocyte b. L'ensemble de nos resultats a montre que : 1) dans la llc-cd5#+ il y a sur-expression de certains genes (v1-69 et 4-39). De plus, si la majorite des sequences sont en configuration germinale, des mutations somatiques ont ete aussi observees, dans un nombre non negligeable de cas. Dans la llc cd5# il ne semble pas y avoir de difference significative avec la llc cd5#+, meme si un pourcentage plus eleve de mutations a ete retrouve. Cette difference semble plus correlee a l'expression isotypique ( vs ) qu'a celle du marqueur cd5, et pourrait faire considerer la llc b cd5# comme faisant partie de la llc classique b cd5#+. 2) le repertoire v#h exprime dans la lpl est caracterise par une sur-representation de la famille v#h3 en particulier du gene v3-23. L'etude des mutations observees dans les genes sequences a montre que, dans un certain nombre de cas, ces mutations predominent dans les cdr, evoquant ainsi une selection par l'ag. De plus, l'absence d'heterogeneite intraclonale, pourrait suggerer que l'expansion clonale dans la lpl survient sur une cellule qui a deja rencontre l'ag. 3) dans les lymphomes hiv le gene v3-23 etait exprime dans 2 cas sur 3. De nombreuses mutations ont ete observees au niveau des cdr et des fr. 5) l'expression des familles v#h dans la lal, semblait suivre un processus stochastique, avec cependant une discrete sur-utilisation de la famille v#h6. Au niveau genique il existe une utilisation preferentielle du gene v4-34 et tous les genes sequences etaient en configuration germinale. La derniere partie de ce travail a ete consacree a l'etude moleculaire de 2 proteines monoclonales (iga1 et igg1) exprimant une activite autoac anti-tubuline issues d'un meme clone tumoral. La sequence protidique complete des chaines lourdes et legeres de l'iga1 et de l'igg1, determinee par degradation d'edman, etait identique au niveau des domaines variables. L'affinite pour la tubuline de l'iga1 et de l'igg1 completes et de leurs fab, determinee par biacore et par elisa, a montre une difference tres significative de l'ordre de 30 fois, qui etait surtout observee au niveau des constantes cinetiques d'association. Ces resultats obligent a discuter la possibilite que le domaine c#h1 de la region constante, en modulant la conformation des regions hypervariables de l'ig, puisse jouer un role a distance dans la liaison avec l'ag et expliquent dans ce cas particulier la predominance du clone iga1 par un processus inhabituel de maturation d'affinite.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 224 P.
  • Annexes : 426 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.