Etude de la regulation du gene codant la peripherine de souris recherche des elements impliques dans la restriction d'expression identification des mecanismes responsables de l'activation par le lif

par MARIE-JOSE LECOMTE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Mireille Fauquet.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La peripherine, proteine du cytosquelette, n'est exprimee que dans certains neurones. Nous avons donc chercher a definir les mecanismes moleculaires impliques dans l'expression specifique tissulaire du gene codant la peripherine de souris ainsi que dans sa regulation par des facteurs epigenetiques. Des experiences d'hypersensibilite a la dnase i ont mis en evidence la presence de sites hypersensibles (hss) dans la region 5' flanquante du gene ainsi que les introns. Par des techniques de transfection suivie d'expression transitoire in vitro, nous avons recherche les regions geniques impliquees dans l'expression tissulaire stricte de la peripherine. Nos resultats montrent que la region comprise entre 9000 et +28 du gene inclut des sequences impliquees dans sa restriction de specificite mais insuffisantes pour en assurer une expression tissulaire stricte. La region intragenique, comprise entre +591 et +1571, module l'activite du gene et participe a sa specificite d'expression. En particulier, l'intron i stimule specifiquement l'activite genique dans les cellules positives. Par des experiences d'empreinte a l'adnase i, nous avons localise dans cet intron deux regions, in ia et in ib. La region in ib fixe in vitro des facteurs de la famille spl. La region in ia confere a l'intron i son activite amplificatrice. La famille de cytokines lif/il-6 induit ou module l'expression de la peripherine. Par des experiences ex vivo, nous avons montre qu'un site unique de reponse au lif est present dans la region comprise entre 930 et 860. Ce site est reconnu specifiquement par des facteurs nucleaires dont la presence est induite par le lif et qui sont immunologiquement lies a la famille des stat (signal transducer and activator of transcription), en particulier stat1 et stat3. Nos resultats mettent donc en evidence une nouvelle voie de regulation du gene de la peripherine, la voie de transduction jak/stat.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 259 P.
  • Annexes : 573 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.