Etude des etoiles agb et des supergeantes infrarouges de notre galaxie et du grand nuage de magellan

par Eric Josselin

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Alain Omont.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La connaissance des populations stellaires est fondamentale pour l'etude de l'evolution stellaire et des galaxies. Les etoiles evoluees, etoiles agb et supergeantes infrarouges, sont caracterisees par une forte perte de masse (m 10#-#7 10#-#4 m#$$/an), phenomene-cle pour l'evolution stellaire et l'evolution chimique des galaxies. Il est cependant encore mal compris. Les travaux exposes dans cette these se divisent en trois parties. Tout d'abord, nous avons recherche des criteres de distinction entre les etoiles agb et les supergeantes infrarouges, a partir des observations des deux composantes de leurs enveloppes circumstellaires, le gaz, trace par la molecule co, et la poussiere, emettant dans l'infrarouge. Nous avons pu etablir un critere de reconnaissance des etoiles agb : un objet avec un rapport r = s#6#0/t#m#b (co(1 0)) inferieur a 100 jy/k a un progeniteur de faible masse. Par contre, si les plus grandes valeurs de ce rapport sont observees pour des supergeantes, on trouve egalement des etoiles agb avec des valeurs anormalement elevees, ce qui souleve des questions sur les proprietes de l'etoile et le processus de perte de masse. La deuxieme partie presente une etude de supergeantes froides, basee sur des donnees photometriques infrarouges et spectroscopiques radio. Nous avons en particulier constate que le taux de perte de masse est apparemment independant de la masse de l'etoile. Par ailleurs, nous avons pu identifier une nouvelle supergeante a enveloppe optiquement epaisse. Ces objets sont tres rares, puisque seulement trois etaient connus jusqu'alors. Enfin, nous presentons l'analyse preliminaire d'observations infrarouges terrestres (denis) et spatiales (iso) d'un champ situe dans la barre du grand nuage de magellan. Ces donnees couvrent le domaine spectral dans lequel les etoiles evoluees emettent l'essentiel de leur rayonnement. On peut ainsi calculer leur flux bolometrique. Par ailleurs, la sensibilite des programmes denis et iso permet de detecter les etoiles agb avec des taux de perte de masse tres differents et d'etudier l'histoire de ce processus.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 178 P.
  • Annexes : 144 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.TJosselin
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) JOS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.