Regulation de l'expression genique de lag-3 (lymphocyte activation gene-3), un ligand des molecules du complexe majeur d'histocompatibilite de classe ii

par DENIS BRUNIQUEL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Frédéric Triebel.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le gene lag-3 code pour une proteine membranaire exprimee uniquement a la surface des lymphocytes t et nk actives chez l'homme. Ce gene presente des similarites de sequence avec cd4 ainsi qu'une meme localisation genomique, suggerant l'existence d'un ancetre phylogenetique commun pour lag-3 et cd4. Par ailleurs, il a ete montre que lag-3 et cd4 partageaient egalement le meme ligand : les molecules du complexe majeur d'histocompatibilite de classe ii. Le fait que lag-3 soit un antigene d'activation dont l'expression est specifique de certaines lignees cellulaires, contrairement a cd4 exprime egalement sur des lymphocytes au repos, des macrophages, des eosinophiles, nous fait penser que l'activite de son promoteur est fortement regulee. Au cours de cette etude, nous avons etudie la regulation transcriptionnelle de lag-3. La premiere approche a consiste a etudier le locus lag-3 et de determiner l'environnement de ce gene. Nous avons pu mettre en evidence la presence de plusieurs genes, la parathymosine ou le gene cd4 a proximite de lag-3. Une etude plus systematique nous a permis de mettre en evidence les differents elements necessaires a la transcription de lag-3. Nous avons identifie plusieurs sites d'initiation de la transcription de lag-3 sur des lymphocytes t actives. L'analyse des sites d'hypersensibilites a l'adnase i a permis de localiser les principaux elements regulateurs. Nous avons identifie une region activatrice, capable de fixer des facteurs de transcription tel que nf-kappab ou nfat. Par ailleurs, nous avons localise plusieurs regions capables d'inhiber l'activite du promoteur minimal, ou celle de l'enhancer de lag-3. Ainsi, nous avons montre que la restriction de l'expression de lag-3 aux lymphocytes t actives etait, due a une regulation au niveau de la transcription du gene. Enfin, nous avons determine que l'expression de la molecule lag-3 a la surface des cellules humaines t activees etait modulee par certaines cytokines comme l'il-2, l'il-7 ou l'il-12. En conclusion, ce travail constitue une etude preliminaire de la regulation de lag-3. La comprehension des mecanismes moleculaires regulant l'expression de lag-3 au cours des phenomenes d'activation et/ou de differenciation cellulaire pourrait permettre de mieux comprendre a terme le role de cette molecule.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 154 P.
  • Annexes : 118 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.