Le gene de classe ib, hla-g dans les tissus extraembryonnaires : modele de l'hematopoiese normale et pathologique

par LAURENCE AMIOT BARUCH

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Renée Fauchet.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La fonction du gene hla-g, l'un des trois genes de classe i non classiques du complexe majeur d'histocompatibilite serait d'induire la tolerance maternofoetale comme le suggere son expression proteique restreinte au cytotrophoblaste, tissu foetal depourvu d'antigenes de classe i classiques. Cette fonction originale nous a amene a etudier son expression et sa regulation dans les tissus extraembryonnaires en particulier dans l'hematopoiese normale et pathologique. Sa distribution transcriptionnelle, etudiee par la technique de rt-pcr, est en fait elargie a de nombreux tissus humains adultes et foetaux. Au cours de l'hematopoiese, les transcrits de hla-g sont absents des cellules immatures cd34+ (g-) et de la lignee granuleuse et par contre sont detectes dans une lignee macrophagique ainsi que dans les cellules lymphoides matures et immatures (g+). L'etude des differentes isoformes incluant les formes solubles montre que l'epissage n'est specifique ni d'un individu ni d'un stade de differenciation cellulaire. La regulation transcriptionnelle du gene hla-g au cours de l'hematopoiese a ete abordee via la methylation de l'adn. La similarite observee dans les cellules cd34+ (g-) et les lymphocytes cd2+(g+) suggere l'absence de role de la methylation dans la regulation transcriptionnelle de hla-g dans l'hematopoiese. Sa distribution proteique etudiee en cytofluorometrie et en immunohistochimie est transitoire et inductible dans de rares cellules du systeme phagocytaire mononuclee. Concernant les proliferations tumorales, hla-g est transcrit dans d'exceptionnelles proliferations caracterisees par un contingent monocytaire et dans la majorite des lymphopathies aigues et chroniques. Au niveau proteique, il n'a pu etre mis en evidence dans aucune hemopathie meme dans les rares cas de lymphomes malins b agressifs ayant perdu l'expression des molecules de classe i classiques. L'ensemble de nos resultats suggerent que les molecules hla-g en plus de leur role d'induction de la tolerance maternofoetale, pourraient avoir un role dans la reponse immune au cours de certaines reactions inflammatoires grace a leur expression dans les macrophages et potentiellement par la secretion de formes solubles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 279 P.
  • Annexes : 476 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.