Logique non-commutative et programmation concurrente par contraintes

par PAUL RUET

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de François Fages.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous etudions des connections entre la logique et la programmation concurrente par contraintes (cc) dans le paradigme programme = formule et calcul = recherche de preuve qui est celui de la programmation logique, et nous montrons que la logique intuitionniste et la logique lineaire permettent de caracteriser certaines observations interessantes du comportement operationnel des programmes (stores, succes), mais ne rendent pas bien compte des phenomenes de synchronisation. Cela nous amene a introduire une version mixte de la logique lineaire, combinant des connecteurs commutatifs et des connecteurs non-commutatifs. Nous la presentons par un calcul des sequents classique (qui etend d'une part la logique lineaire commutative et d'autre part la logique lineaire non-commutative cyclique) et par les elements de base d'une theorie de la demonstration : une semantique des phases et l'elimination des coupures. La logique lineaire mixte permet de caracteriser des observations fines : les suspensions d'un agent cc.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : (103 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Moyens Informatiques et Multimédia. Information.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D-RUE
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
  • Bibliothèque : Centre de recherche INRIA Nancy - Grand Est (Villers les Nancy). Service Information et Edition Scientifiques.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : RUET l
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.