Les genes tap, lmp et dm : une contribution a l'etude du polymorphisme

par HELENE MOINS TEISSERENC

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Dominique Charron.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La description des genes tap, lmp et dm a ajoute un aspect dynamique a la region du complexe majeur d'histocompatibillite. En effet, aux genes classiques hla, dont les produits ont avant tout un role structural de presentoir a peptides, s'ajoutent maintenant un ensemble de genes directement impliques dans les mecanismes subcellulaires assurant la generation et le transport des peptides ainsi que leur fixation au niveau des molecules d'histocompatibilite. Localises dans une region tres polymorphe du genome, les genes tap, lmp et dm sont susceptibles de presenter eux aussi un degre de polymorphisme pouvant d'entrainer au niveau proteique des consequences fonctionnelles dans la selection des peptides presentes par les molecules hla de classe i. Nous nous sommes attaches dans un premier temps a rechercher l'existence de nouveaux polymorphismes pour les genes tap et lmp mais aussi pour les genes dm, analogues aux genes classiques de classe ii, dont le role n'etait pas clairement defini au moment de leur decouverte. Cette etude nous a permis de mettre en evidence de nouveaux sites polymorphes pour les genes tap1 et tap2, dont la combinaison avec les dimorphismes prealablement decrits augmente considerablement le nombre d'alleles potentiels. Dans un deuxieme temps, les differents polymorphismes individualises ont ete analyses dans le cadre de pathologies auto-immunes pour lesquelles une association avec un allele hla de susceptibilite etait prealablement etablie. Nous rapportons ici les resultats obtenus au cours de l'etude de la sclerose en plaques, seule maladie a composante auto-immune pour laquelle nous avons trouve une association significative avec tap2. En ce qui concerne le gene dmb, nous montrons l'existence de deux nouveaux transcrits alternatifs dont les proteines putatives correspondantes presentent des caracteristiques sensiblement differentes de celles de la molecule dmb classique. Enfin, nous decrivons le premier cas chez l'homme d'un defaut en sous-unite lmp2 du proteasome, detecte par la presence d'un transcrit anormal du gene correspondant. Nous avons analyse les consequences phenotypiques et fonctionnelles de cette anomalie et nous poursuivons actuellement nos investigations afin de d'evaluer le role respectif des sous-unites lmp2 et lmp7 dans la presentation de l'antigene.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 145 P.
  • Annexes : 205 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.