Effet des glucides et des lipides alimentaires sur le metabolisme post-prandial des lipoproteines riches en triglycerides chez l'homme sain

par JEAN-LUC JOANNIC

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de BERNARD GUY GRAND.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est d'explorer chez l'homme sain l'influence de la qualite des aliments glucidiques et lipidiques et de leur mixite sur la triglyceridemie post-prandiale au travers d'hormones post-prandiales (insuline et leptine) et des proprietes physico-chimiques des lipoproteines riches en triglycerides (chylomicrons, vldl, idl). Les repas mixtes isocaloriques et iso-lipido-glucidiques avaient trois parametres stables : les teneurs en proteine, en acides gras satures et polyinsatures n-3. Les repas etaient composes de riz d'index glycemique (ig) faible ou de puree instantanee d'ig eleve, associes a des huiles riches en acies monoinsatures (agmi, 70% de c18 : 1n-9) ou en acides gras polyinsatures (agpi, 56% de c18 : 2n-6). Trois etudes ont ete menees. La premiere consistait a chercher les effets de ces repas sur les reponses glycemiques et insulinemiques, la deuxieme a evaluer l'intensite de faim et a doser la concentration de leptine plasmatique au cours des repas riz et agpi et puree et agmi ; la troisieme a etudier le metabolisme des lipoproteines riches en triglycerides. Les agpi induisent une glycemie et une insulinemie plus faibles par rapport aux agmi, 30 mn apres le repas, independamment du type de glucides. Les glucides affectent ces reponses metaboliques plus tardivement. L'intensite de faim est plus elevee a 4 h, 5 h, 6 h apres le repas a base de riz et d'agpi par rapport au repas a base de puree et d'agmi, sans modification des taux de leptine plasmatique. Le repas a base de riz augmente la triglyceridemie tardivement (4 h et 8 h) au travers des chylomicrons essentiellement, par rapport au repas a base de puree, independamment des lipides. Apres le rapas, a 30 mn, les agmi augmentent la triglyceridemie par rapport aux agpi. Cette augmentation est caracterisee par un enrichissement des chylomicrons en triglycerides au detriment des esters de cholesterol. En conclusion, la nature des glucides et des lipides des repas affecte linsulinemie, la glycemie et la triglyceridemie a l'etat post-prandial. Il serait interessant de reproduire ces resultats chez des sujets diabetiques, obeses ou hypertriglyceridemiques afin de tenter d'etablir des recommendations alimentaires dans le but de diminuer les facteurs de risques des maladies cardiovasculaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 175 P.
  • Annexes : 470 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.