Mecanismes d'action du peptide yy sur la secretion de l'eau dans l'intestin grele du rat

par ABDELAZIZ SOULI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de CLAUDE ROZE.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le peptide yy (pyy) est une hormone de 36 acides amines, synthetisee et liberee principalement par les cellules endocrines de type l de l'intestin distal. Ce peptide est structuralement proche du neuropeptide y (npy), tres abondant dans les neurones centraux et peripheriques, et a un moindre degre du polypeptide pancreatique (pp). Ces peptides inhibent la secretion d'eau et d'electrolytes dans l'intestin, mais les donnees de la litterature relatives au mecanisme de cet effet sont confuses. Le but de ce travail etait l'etude du mecanisme d'action du pyy sur la secretion d'eau dans l'intestin grele du rat in vivo. Dans ce but, nous avons principalement utilise la technique des anses intestinales ligaturees in situ chez le rat anesthesie. Nous avons mesure le flux net d'eau pendant une periode de 30 min, dans les conditions basales et sous stimulation par le peptide vasoactif intestinal (vip) ou par la prostaglandine e#2. Les etudes sur le jejunum de rat in vivo ont ete completees par des etudes effectuees sur le meme organe, in vitro en chambre d'ussing. Dans un travail preliminaire nous avons montre que les activites antisecretoires du pyy et du npy s'exercaient a differents niveaux de l'intestin grele : duodenum, jejunum et ileon, et que le pyy etait toujours plus puissant que le npy. L'etude du mecanisme d'action du pyy au niveau jejunal, effectuee en utilisant des antagonistes de neuromediateurs, a mis en evidence, in vivo, un mecanisme nerveux, impliquant des synapses nicotiniques, des recepteurs alpha#2-adrenergiques et des recepteurs sigma. La recherche des sous-types de recepteurs y mis en jeu dans cet effet antisecretoire in vivo a ete effectuee en comparant l'activite des peptides entiers a celle de fragments ou d'analogues connus pour leur activite plus specifiquement y#1 ou y#2. Les resultats suggerent que l'effet antisecretoire du pyy et du npy met en jeu plusieurs sous-types de recepteurs : le recepteur preferant le pyy, decrit sur les enterocytes de rat, un recepteur proche du recepteur y#1, et un recepteur presentant une forte affinite pour le pp. La comparaison des activites antisecretoires in vivo et des affinites de liaison in vitro montre un bon parallelisme pour le pyy et le npy entiers et pour les agonistes y#2, mais une divergence pour l'agoniste y#1, ainsi que pour le pp, tres faiblement reconnus par le recepteur preferant le pyy des cryptes enterocytaires de rat. L'effet inhibiteur du pyy sur la secretion electrogene de chlorure et son mecanisme nerveux ont ete confirmes sur le jejunum de rat en chambre d'ussing dans les conditions basales.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 153 P.
  • Annexes : 311 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.