Electrosynthese des polygermanes et des polysilanes obtenus par reduction des derives dichlores correspondants du germanium et du silicium en milieu aprotique

par LAURA MARTINS

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de PIERRE-CAMILLE LACAZE.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les polyorganogermanes et les polyorganosilanes constituent une nouvelle classe de materiaux doues de proprietes semi-conductrices intrinseques et photoconductrices. Les polysilanes, en tant que precurseurs des ceramiques, constituent un enjeu economique considerable. Il est montre dans ce travail que les polygermanes et silanes peuvent etre synthetises de facon avantageuse par voie electrochimique, progres considerable par rapport a la methode chimique traditionnelle. Cette reaction d'electrosynthese est originale et a necessite une etude d'optimisation tres poussee des conditions experimentales. Il a ete montre en particulier que les meilleurs rendements (superieurs a 60%), les masses moleculaires relativement elevees (entre 8 000 et 10 000 dalton) et de bonnes polydispersites pouvaient etre obtenus par un choix judicieux des metaux d'electrodes, du solvant, mais aussi par un controle strict de la charge electrique consommee. Tous les polymeres obtenus ont fait l'objet de determinations structurales precises (ir, raman, uv, xps et chromatographie d'exclusion). La reduction des monomeres dichlores a egalement ete etudiee sur le plan mecanistique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 170 P.
  • Annexes : 189 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.