Etude de la reponse immune cellulaire specifique des tumeurs vesicales

par FRANCK HOUSSEAU

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Dominique Bellet.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude du repertoire des lymphocytes t infiltrant les tumeurs (til) urotheliales primitives a mis en evidence l'existence d'expansions oligo/monoclonales pouvant refleter la stimulation d'une reponse immune au sein de la tumeur. Nous avons donc recherche, au sein des lymphocytes t infiltrant les tumeurs urotheliales, des lymphocytes t cytotoxiques (ctl) cd3/cd8 presentant une activite cytotoxique antitumorale dependante du complexe majeur d'histocompatibilite (cmh) de classe i. Nous avons etabli 5 couples constitues de til et des lignees tumorales autologues, a partir de 40 prelevements tumoraux. Quatre lignees de til lysent la lignee tumorale analogue. La caracterisation fonctionnelle de populations oligo/monoclonales cd3/cd8, isolees a partir des til d'un des patients, a demontre qu'il existe au sein des tumeurs urotheliales des ctl specifiques des cellules neoplasiques et actifs in vitro. La sous-unite beta de l'hormone chorionique gonadotrope humaine (hcg beta), produite par des tumeurs d'origines histologiques diverses, represente une cible antigenique potentielle de ces ctl. En effet, nous montrons qu'il existe en peripherie un repertoire t capable de reconnaitre cet antigene et qu'une lignee de ctl induite in vitro par des stimulations des cellules mononucleees du sang peripherique (pbmc), a l'aide d'un peptide mimant la sequence de l'hcg beta se liant a la molecule hla-a2. 1, est capable de lyser des lignees cellulaires de carcinomes urotheliaux. Ce resultat indique qu'un analogue du peptide synthetique serait genere et apprete par les cellules tumorales, a partir de la degradation de l'hcgbeta endogene, et que ce determinant antigenique serait la cible de ctl anti-tumoraux actives. L'ensemble de ces resultats montrent que les tumeurs vesicales pourraient etre les cibles d'immunotherapies specifiques des tumeurs basees sur l'utilisation d'antigenes associes a ces neoplasies.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 214 P.
  • Annexes : 186 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.