Tomographie anisotrope de l'asie centrale a partir d'ondes de surface

par DAPHNE-ANNE GRIOT

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean-Paul Montagner.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les divers processus dynamiques proposes afin d'expliquer la collision entre l'inde et l'asie s'opposent, d'une part, sur la composition de la structure mantellique et d'autre part, en ce qui concerne les mouvements de matiere dans le manteau. Plus precisement, d'un point de vue structural, le manteau superieur est-il compose de materiau chaud provenant de remontees de panaches asthenospheriques ou de materiau froid du a des enfoncements de matiere ? concernant les modes de raccourcissement, quel peut-etre le role en profondeur, des failles observees en surface ? face a de telles interrogations, nous avons realise une tomographie anisotrope d'ondes de surface qui permet non seulement de determiner les structures en vitesses mais aussi de cartographier les flux de matiere par le biais de l'anisotropie. Pour realiser cette tomographie, 619 donnees d'onde de rayleigh et 254 donnees d'onde de love ont ete inversees, en utilisant la methode de tomographie developpee par montagner 1986. Le modele 3smac (ricard & al. , 1996), modele de terre heterogene, a ete utilise comme modele de reference afin de corriger chaque donnee des effets de croute. Le modele tri-dimensionnel obtenu en vitesse met en evidence que le manteau, au dela de 120 km environ, est compose, sous le plateau tibetain, de zones a vitesse elevee dont les localisations et l'evolution en profondeur semblent caracteristiques de plusieurs subductions intracontinentales. De plus, une structure de vitesse tres faible, visible dans les 100 premiers kilometres, s'explique d'une part par la presence de la croute particulierement epaisse dans cette region, et d'autre part par des phenomenes de fusion partielle, probablement a l'origine du volcanisme tibetain. Enfin, l'anisotropie deduite de cette tomographie, montre que, dans les 200 premiers kilometres, les mouvements de matiere sont divers et fortement influences par les mouvements des failles en surface, alors que, pour des profondeurs superieures a 200 km, les mouvements de matiere semblent beaucoup plus homogenes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 185 P.
  • Annexes : 130 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque Géosciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GRI
  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Laboratoire Géoazur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T1997-GRI01
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre. Bibliothèque de Géophysique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T PAR 1997 GRI
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.