Etude du role des ultraviolets dans la tumorigenese cutanee

par Nicolas Dumaz

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Leela Daya-Grosjean.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le rayonnement ultraviolet (uv) cree des lesions sur l'adn genomique. Nous avons montre que les lesions situees sur le brin transcrit des genes actifs sont responsables de l'accumulation prolongee, dans le noyau des cellules humaines, de la proteine p53. Cette proteine protege les cellules de l'effet nefaste des uv. En effet, la proteine p53 est un facteur de transcription ; son accumulation induit l'expression de genes tels que waf1 et gadd45 dont les produits vont d'une part empecher la replication de l'adn endommage et d'autre part stimuler sa reparation. Si la reparation n'est pas complete, la replication de l'adn endommage par les uv va induire des mutations. Celles-ci peuvent etre responsables de l'activation d'oncogenes et de l'inhibition de genes suppresseur de tumeur qui favorisent la transformation maligne des cellules. Ainsi, nous avons montre que l'inactivation du gene suppresseur de tumeur p53 par des mutations induites par les uv solaires, principalement les uvb, est une etape importante et precoce de la tumorigenese cutanee. En effet, en liberant les cellules de la contrainte imposee par le produit du gene p53, les uv favorisent l'instabilite genetique dans ces cellules ce qui conduit, a long terme, a l'apparition des cancers de la peau.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 210 P.
  • Annexes : 500 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.