Metabolisme de l'enterostatine et effets sur la sphere digestive

par MOHAMMED BOURAS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Daniel Tomé.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'enterostatine (val-pro-asp-pro-arg) est un petit peptide produit dans la lumiere intestinale au cours de l'activation trypsique de la colipase. De nombreuses etudes ont demontre que l'injection i. V. Ou i. C. V. De ce peptide chez le rat reduit la prise alimentaire de lipides et affecte la secretion d'insuline et du cortisol. Jusqu'a present, tres peu d'etudes ont porte sur la recherche d'un effet local de l'enterostatine. Pour que l'enterostatine puisse exercer un effet physiologique sur la prise alimentaire et le metabolisme energetique, il faut que ce peptide soit absorbe au travers de l'epithelium intestinal et atteigne les cibles potentielles sous forme intacte. Nous avons dans un premier temps etudie le metabolisme de l'enterostatine dans la muqueuse intestinale, le serum et le cerveau, ainsi que le role de la barriere proteolytique intestinale dans son absorption. Nuos avons montre que la dpp vi et la carboxypeptidase p sont les principales enzymes impliquees dans la degradation de ce peptide. Une absorption de des-arg-enterostatine et dans une moindre mesure d'enterostatine peut etre mise en evidence in vitro en presence d'un inhibiteur de la dpp vi, ces deux peptides n'etant pas retrouves en absence d'inhibiteurs. Nous avons dans un second temps mis en evidence une inhibition de la reponse proliferative a la concanavaline a des lymphocytes de plaques de peyer en presence de l'enterostatine. Cet effet qui peut etre reproduit par des fragments n-terminaux du peptide, n'est pas observe sur des lymphocytes de la rate, suggerant un role immunomodulateur local de l'enterostatine. Enfin, nous n'avons pas pu confirmer les resultats des travaux anterieurs suggerant de l'implication de l'enterostatine dans le retrocontrole negatif des secretions pancreatiques exocrines. Ce travail ouvre de nouvelles perspectives concernant le role de l'enterostatine au niveau du tractus gastro-intestinal et pourrait deboucher sur la mise au point d'analogues stables de l'enterostatine.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 304 P.
  • Annexes : 165 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.