La diffusion institutionnelle du discours sur le microbe au senegal au cours de la troisieme republique francaise (1870-1940)

par PAPA AMADOU GAYE

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Patrick Petitjean.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude que nous proposons s'inscrit dans le cadre du champ de recherches "science et empires", et porte sur la diffusion et la reception du discours sur le microbe au senegal, au cours de la troisieme republique francaise. Altruisme et socialisme sont au coeur de l'empire et les "medecins coloniaux" a la croisee. Parmi ceux-ci, emile marchoux, fondateur du laboratoire de microbiologie de saint-louis (senegal), membre en 1901 de la mission francaise de la fievre jaune a rio de janeiro (bresil) ; aristide le dantec, premier directeur de l'ecole de medecine de l'aof. . . En approfondissant la metaphore athenienne de b. Latour dans "microbes : guerre et paix", nous nous sommes demandes si les pastoriens, a l'image de solon, n'ont pas ete les reformateurs de la societe senegalaise. Le laboratoire du pastorien et l'ecole de medecine de l'aof sont en effet, deux lieux de reformulation de la societe senegalaise. Trois idees-forces se degagent de ce travail : d'abord, nous croyons qu'il faut relativiser la pensee que la reception du discours sur le microbe au senegal, s'est deroulee dans un "vide scienfique". L'existence de sources arabes semble prouver le contraire. Ensuite, la contribution du senegal au progres scientifique mondial, peut etre pensee autrement qu'en termes de decouvertes scientifiques realisees a la "peripherie". Enfin, l'asymetrie du discours sur le microbe a conduit, a conduit, a une partition de la population dakaroise, par une gestion de l'espace urbain lors de l'epidemie de peste de 1914 a dakar.


  • Résumé

    This thesis takes place in the field of "science and empires" studies. It deals with the spread and the reception of the microbiology in senegal(west africa) during the french third republic period (1870-1940). "altruism" and "socialism" are the ideologies which run the french empire and the french colonial doctors are in the center of the system. Emile marchoux, founder of the microbiology laboratory of saint-louis(senegal), member of the pastorian yellow fewer mission in rio-de-janeiro in 1901, and aristide le dantec, first director of the medical school of french west africa colonies(a. O. F. ) in dakar, are the two of them. In "microbes : guerre et paix", bruno latour, the french sociologist of sciences use an athenian metaphor for discribing the hygenist's movement in france during the nineteenth century. In the following pages, we wonder if like solon, the pastorian are the reformers of the senegalese's society : the pastorian laboratory and the medical school of aof are spaces where the conversion of the population to the practices and the knowledges of the european medicine is planed. We point out three main items : first, we think that the prevention against germs was aldready draw n by islamic studies. Second, senegal's contribution to the scientific progress is not seen here as peripheric discoveries. Third the epidemic plague in dakar during 1914 caused the segregation of the population and the partition of the town in two parts : "dakar indigene" and "dakar europeen".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 311 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 80 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.