Le statut du sujet chez sartre et sarraute : un parallele entre les mots et enfance

par FRANCOIS MASSON

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Nicole Mozet.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Mettre en parallele les deux textes autobiographiques de sartre et de nathalie sarraute, les mots et enfance, c'est d'abord montrer que ces deux oeuvres critiques s'interpretent l'une l'autre, et que loin de s'abondonner aux cliches de l'enfance, elles construisent une maniere de parler de l'enfance qui echappe a une causalite rigide. Mais a la difference des mots, modele d'autobiographie dialectique ou la notion de predestination joue un role primordial, enfance situe sous le signe du hasard, refuse d'attribuer aux faits qui composent une vie le statut de cause. Le texte s'organise alors autour de fonctions semiologiques dans une logique de la non-contradiction qui a la fois pose et remet en cause les fonctions narratives de l'opposition et de l'analogie. Ces questions sont abordees en partant du texte de nathalie sarraute : l'etude de l'espace met en valeur les problemes de la representation du sujet a travers le registre du corps et du regard, puis de la complexite qui s'interesse a la structure eclatee du texte, signe de beaucoup d'autres eclatements, et enfin d'une hermeneutique par laquelle le sujet demonte les a-priori du langage. Ces aspects eclairent les mots ou le role de l'espace et de la causalite s'appuient non sur l'espace mais sur la temporalite du recit. Reste que ces deux oeuvres montre que l'autobiographie ne saurait s'ecrire que sous le regime de l'indetermination.


  • Résumé

    Drawing a parallel between the two autobiographical texts les mots et enfance by sartre and nathalie sarraute leads us to show first that their meaning are interwoven and that, regardless of childhood related cliches, both critical works build up a way of dealing with childhood which is beyond strict causality. But unlike les mots which exemplifies dialectic autobiography driven by the concept of predestination, enfance rejects the status of cause when it comes to facts of life. Thus the text is arranged according to semiological functions in a logic of non contradiction both establishing and questioning the narrative functions of contrast and analogy. These points are first tackled by nathalie sarraute's text. The analysis of the notion of space brings out the problems of the representation of the subject through the notion of body and vision, then through the complexity inherited in the dismantled structure of the text indicating many other fragmentations and finally, a hermeneutics through which the subject deconstructs the apriorism of language. These aspects throw light on les mots where causality relies less on the notion of space related to the imagination than on temporality. However both works demonstrate that autobiography can only be written in the mode of indeterminacy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 274 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 179 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.