Soins maternels et dynamique des populations d'ongules : approches aux niveaux intra et interspecifiques

par CHRISTINE PORTIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Robert Barbault.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans un premier temps, trois aspects de l'investissement maternel des ongules ont ete abordes par le bias d'etudes intraspecifiques. (1) la forme de la courbe de croissance. Elle pourrait etre reliee a l'investissement maternel developpe par l'espece. Les ongules sont precoses : ils naissent deja bien developpes, capable de voir et de se mouvoir. Leur fort taux de croissance prenatal permettrait la mise en place des organes essentiels a la survie, avant la naissance. Ainsi, une plus grande partie des evenements de la croissance interviendraient avant la naissance, ce qui expliquerait pourquoi, chez les precoses et en particulier le chevreuil (capreolus capreolus), la croissance ralentie a partir de la naissance, imprimant une forme monomoleculaire a la courbe de croissance postnatale. (2) la masse corporelle. Chez le mouflon d'amerique (ovis canadensis), le poids a chaque stade de la croissance (juvenile hivernale et yearling), est positivement relie a la survie. Par contre, au stade adulte, les effets du poids sur la survie sont tres faibles, voir nuls. Dans le cadre du debat sur les couts de reproduction, ce resultat a des implications importantes puisqu'il corrobore l'hypothese selon laquelle le cout de reproduction, en terme de survie, serait faible, voir nul. (3) la survie juvenile. De la naissance a un an, la survie du mouflon d'amerique est influencee par le climat. Les effets du climat sont amplifies a forte densite. Contrairement a ce qui etait attendu, le climat au printemps semble etre plus important pour la survie juvenile que le climat en hiver. Le second volet de ce travail comporte deux etudes interspecifiques de l'investissement maternel des ongules. (1) la premiere etude interspecifique traite des differences entre l'investissement maternel recu par les jeunes ongules males et celui recu par les jeunes femelles. A partir d'un jeu de donnees concernant 18 especes, nous n'avons pas reussi a mettre en evidence un compromis entre l'investissement maternel differentiel et l'investissement maternel total. Contrairement a ce qui etait attendu, ce ne sont pas chez les especes caracterisees par un fort investissement maternel total, que l'on observe preferenciellement un investissement maternel biaise en faveur des males. Probablement parceque les males sont plus affectes que les femelles, par les conditions environnementales. Une consequence de ce resultat est que la polygynie semble etre un mauvais predicteur de l'investissement differentiel ; des processus tels que la croissance compensatoire ou des phases de croissance plus longues, pourraient etre a l'origine de la non confirmation des predictions. (2) la seconde etude s'interesse a 22 especes d'ongules. Ces especes se repartissent sur un gradient : des especes qui investissent le moins, aussi bien dans les soins maternaux prenatals que postnatals, aux especes qui investissent le plus. L'investissement semble augmenter avec la qualite du milieu. Un compromis pourrait exister, non pas entre investissement pre- et postnatal, mais entre survie et reproduction. Les ongules, comme tous les iteropares, ont interet a privilegier leur survie par rapport a celle de leur jeune. La faible taille de portee des ongules leur permet de minimiser l'investissement maternel total par occasion de reproduction, tout en maximisant l'investissement maternel par jeune.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 210 P.
  • Annexes : 274 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.