Infection par wolbachia chez drosophila simulans : etude des interactions hote-symbiote

par DENIS POINSOT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Hervé Merçot.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les wolbachia sont des bacteries endocellulaires transmises maternellement et provoquant chez drosophila simulans le phenomene d'incompatibilite cytoplasmique (ic). Ceci se traduit par une forte mortalite embryonnaire lors d'un croisement entre male infecte et femelle non infectee. Nous avons etudie trois facteurs : 1. Effet sur le metabolisme de l'hote. Nous avons elimine par traitement antibiotique les bacteries de souches de d. Simulans infectees par les variants bacteriens wha et wno. Le traitement ne s'est accompagne d'aucune amelioration de la valeur selective. Au contraire, nous avons observe une baisse importante mais temporaire de productivite dans les souches traitees trois generations auparavant. 2. Taux de transmission maternelle de l'infection. Nous avons constate une transmission elevee de la bacterie avec cependant la segregation des deux types bacteriens dans certains descendants de femelles bi-infectees par les wolbachia wha et wno. Le taux de transmission etait de l'ordre de 95% mais diminuait dans des conditions d'elevage sub-optimales. 3. Expression et niveau d'expression de l'ic. Nous avons transfere la wolbachia wdm infectant d. Melanogaster chez d. Simulans. Wdm exprime alors de tres forts niveaux d'ic : 95-100% de mortalite embryonnaire au lieu de 20% chez d. Melanogaster. Cette difference semble due a une tres faible charge bacterienne specifiquement dans la gonade male chez d. Melanogaster. Le variant wdm est incompatible avec les variants wha et wno. La compatibilite est partielle dans le sens male infecte par wri femelle infectee par wdm, et totale dans le croisement reciproque. Nous avons decouvert dans une population tanzanienne de d. Simulans le premier variant de wolbachia mod- resc#+ decrit. Ce variant est incapable d'induire l'ic (mod-) mais est capable de resister totalement a l'ic induite par le variant wno (resc#+). Les modeles moleculaires putatifs responsables de l'ic sont discutes a la lumiere de ces resultats.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 182 P.
  • Annexes : 200 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.