Troubles neuropsychologiques au cours de la maladie de parkinson : etude de prevalence des troubles congnitifs et suivi longitudinal d'une courbe

par FLORENCE MAHIEUX LAURENT

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de François Boller.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons analyse une meme cohorte de 84 parkinsoniens, ayant fait l'objet d'un bilan neuropsychologique detaille, de trois manieres differentes. Dans un premier temps, nous avons etudie en details leurs performances neuropsychologiques, en particulier en relation avec leurs troubles moteurs. Cela nous a permis de souligner l'importance des troubles visuo-spatiaux et de la capacite a degager des concepts, ainsi que leurs relations etroites avec la diffusion des lesions, telle qu'elle peut etre evaluee par les stades de hoehn et yahr. Le score axial que nous avons propose nous semble un marqueur particulierement interessant de cette diffusion. Les rapports de ces deux types de troubles cognitifs avec les hallucinations donnent des pistes de comprehension du mecanisme de ces dernieres. Dans un deuxieme temps, nous avons rapporte les travaux de mise au point et de validation, dans cette population, d'un test rapide d'evaluation des fonctions cognitives, specifiquement construit pour la maladie de parkinson : le mini mental parkinson. Il nous parait actuellement satisfaisant, dans sa derniere version, et a d'ores et deja permis d'evaluer la prevalence des troubles cognitifs, dans une deuxieme cohorte de 115 patients ambulatoires, a 60% des consultants (30% de troubles moderes et 30% de troubles severes). Son utilite future, pour mener des etudes epidemiologiques et longitudinales nous parait indiscutable. Dans un troisieme temps, nous avons repris cette population apres plusieurs annees, ce qui nous a permis de mettre en evidence qu'un age de debut de la maladie de parkinson superieur a 60 ans et de mauvaises performances au subtest de completement de la wais, a une epreuve de fluence verbale, et au test de stroop etaient independamment predicteurs de la survenue d'une demence 3,5 ans plus tard. En conclusion, notre travail a permis d'approfondir la comprehension des mecanismes responsables des toubles neuropsychologiques de la maladie de parkinson, et de mieux connaitre leur frequence et leurs facteurs de risque.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 125 P.
  • Annexes : 235 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.