Etude des circulations ageostrophiques entre la basse et la haute troposphere. Leur role dans la formation des ondulations frontales observees pendant l'experience fronts 87

par ERWAN LE BOUAR

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de MONIQUE PETITDIDIER.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de cette these est de determiner le role des circulations ageostrophiques dans l'evolution des ondulations frontales. La demarche adoptee sera appliquee a l'exploitation des donnees de la toute recente experience fastex. Dans le cadre de ce travail, quatre situations frontales de l'experience fronts 87 sont comparees a l'aide de re-analyses du cepmmt pour le contexte regional a grande echelle, et de donnees de radiosondages intensifs pour le contexte local. Pour la premiere fois, le champ de vent ageostrophique est obtenu a petite meso-echelle a partir de donnees experimentales, grace a la methode de restitution avag. Cette methode est validee en fonction de criteres physiques et phenomenologiques (en utilisant les donnees de radiosondages intensifs, de radar s. T. , et des analyses du cepmmt), et s'avere superieure aux methodes qui utilisent uniquement l'equation du mouvement. La comparaison entre les differentes situations frontales permet d'observer des interactions entre haute et basse troposphere au voisinage de la plupart des zones deformees des fronts, soulignant le lien qui existe entre ces deux phenomenes. Parmi les quatre cas d'etude selectionnes, un seul correspond de facon certaine a un front ondulant. Ce cas est donc etudie en detail. Dans ce contexte, on etudie non seulement l'interaction haute-basse troposphere au voisinage de l'ondulation, mais aussi les mecanismes qui conduisent a la formation puis a la destruction de l'ondulation elle-meme. La vitesse verticale, ageostrophique par nature, joue un role clef dans l'evolution de l'ondulation, par deux effets antagonistes : d'une part elle induit un terme d'advection verticale de chaleur qui intensifie puis contribue a maintenir l'ondulation ; d'autre part, elle entraine un effet de basculement des isentropes qui tend a attenuer l'ondulation. Dans le cas etudie, le dernier effet devient, a un moment donne, preponderant et conduit a l'attenuation de l'ondulation frontale.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 320 P.
  • Annexes : 61 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 97 PA06 6681
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.