Cristallogenese d'un lysozyme en gel d'agarose et en gel de sicile

par OLGA VIDAL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marie-Claire Robert.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail concerne l'etude de la nucleation-croissance d'une macromolecule biologique : le lysozyme de blanc d'oeuf de poule. Nous avons analyse les processus de cristallogenese dans le gel d'agarose et le gel de silice. Nous avons montre, par diffusion de neutrons aux petits angles (principale methode d'investigation) que l'effet promoteur de nucleation du gel d'agarose ne pouvait pas s'expliquer par une sursaturation locale plus grande (hypothese de depart) mais par l'existence d'agregats de grandes tailles (>500a) plus nombreux en gel du fait de l'absence de processus destructifs comme la sedimentation et les mouvements de convection. L'effet inhibiteur de nucleation du gel de silice s'explique, non pas seulement par un effet de confinement de la solution (hypothese de depart), mais par l'adsorption des molecules de proteine a la surface du gel par interaction de nature liaison hydrogene et electrostatiques, diminuant ainsi la sursaturation. Il semble que l'hypothese d'une nucleation a partir des molecules restant en solution est plus probable que celle d'une nucleation a partir des molecules adsorbees. La caracterisation des cristaux par rx nous montre que les cristaux obtenus en gel de silice de meilleure qualite que ceux obtenus en gel d'agarose, ces derniers etant en moyenne de meilleure qualite que ceux obtenus en solution libre. Ceci suggere que l'adsorption sur le gel de silice s'accompagne d'un effet de selectivite tel que les molecules denaturees soient eliminees du milieu de nucleation. L'interferometrie holographique confirme que le gel d'agarose est neutre vis-a-vis de la proteine et que le transfert de matiere se fait bien par diffusion, alors que la proteine interagit de facon reversible avec le gel de silice.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 P.
  • Annexes : 139 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.