Etude des relations geometriques entre la tectonique et le volcanisme en ethiopie a l'aide de donnees spatiales

par Tesfaye Korme

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean Chorowicz.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les images de haute resolution spot et landsat-tm sont devenues des outils indispensables, bien adaptes a la cartographie geologique. En ethiopie, la morphologie des volcans, les coulees de basalte, les contacts lithologiques subtils et les structures regionales et locales ont ete cartographies avec succes grace aux images de satellites. Les formes des venues volcaniques et de fentes de tension, qui sont parfois tres difficiles a observer sur le terrain, sont aisement reconnues sur des couples stereoscopiques d'images spot. A partir de l'analyse des images satellitaires et des donnees de terrain les resultats suivants ont ete obtenus : (1) la presence dans la region du lac tana de trois fosses formant une jonction triple, d'une subsidence encore active et de dykes concentriques et radiaux, suggerent la presence d'un point chaud. Celui-ci s'ajouterait au point chaud de l'afar. La partie essentielle du volcanisme en ethiopie viendrait donc bien d'une vaste plume lithospherique sous-jacente, mais peut-etre avec deux points chauds. (2) en ethiopie, les coulees basaltiques quaternaires ont ete mises en place principalement a la faveur de fentes de tension d'orientation ne-sw. De nombreux volcans centraux sont egalement installes sur des fentes de tension, ce qui leur confere souvent des formes allongees ou des dispositifs en forme de groupes (clusters) lineaires. Les structures ouvertes liees aux failles telles que les structures en pull-apart, les zones de relais extensif et les intersections de failles ont aussi servi a la mise en place de volcans. La cartographie des fentes de tension directement observees ou deduites des dispositifs de volcans nous a permis de montrer que la direction d'extension quaternaire varie entre nw-se et nnw-ssw dans le rift ethiopien. (3) les anciennes zones de faiblesse lithospherique, particulierement les grandes failles decrochantes et les zones de suture developpees pendant le neoproterozoique, ont ete reactivees par l'extension du cenozoique. Quatre systemes de failles principales ont ete reactives : (a) nw-se, (b) e-w, (c) ne-sw et (d) nne-ssw.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 165 P.
  • Annexes : 118 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 97 PA06 6567
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.