Etude et realisation en laboratoire d'un accelerometre astronomique absolu

par JEROME SCHMITT

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de PIERRE CONNES.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La formation des planetes repose actuellement sur une theorie d'accretion du gaz et des poussieres entourant les etoiles jeunes, mais les mecanismes ne sont pour l'instant pas completement maitrises avec les planetes du systeme solaire comme seuls modeles. La decouverte d'exo-planetes ou planetes extra-solaires tournant autour d'autres etoiles permettra de mieux comprendre l'origine et la distribution de ces planetes extra-solaires. La decouverte des premieres planetes autour d'un pulsar puis autour d'etoiles de la sequence principale a commence la recolte d'informations sur ces exo-planetes. Ces planetes sont detectees aujourd'hui par la mesure de la variation de vitesse radiale obtenue par la mesure du decalages doppler-fizeau du spectre de l'etoile engendre par la presence de la planete. Les spectrographes avec diverses methodes de calibration permettent actuellement d'obtenir des precisions de l'ordre de 3 a 10 m/s a comparer avec le cas typique jupiter soleil de 13 m/s et ont permis la decouverte de 9 planetes. L'accelerometre astronomique absolu (a. A. A. ) decrit par p. Connes devrait permettre d'ameliorer la precision pour atteindre 1 m/s et ainsi detecter des planetes plus petites. L'a. A. A. Est un montage complexe cherchant a eliminer les principales erreurs systematiques pour atteindre le niveau du bruit de photons pour la mesure de vitesse. L'ensemble est constitue d'un spectrographe asservi permettant de stabiliser le spectre de l'etoile sur le detecteur, d'un fabry-perot accordable formant un spectre cannele devant suivre les variations du spectre de l'etoile et d'une paire de lasers, un accordable et un stabilise, pour le controle du fabry-perot et la mesure de la vitesse radiale. Nous avons ainsi developpe un a. A. A. , qui est aujourd'hui teste en laboratoire pour apprecier ces performances et corriger ces divers defauts. L'a. A. A. Permet aussi la detection des oscillations stellaires qui est un domaine tres important pour la connaissance des etoiles. Ainsi en parallele au developpement de l'a. A. A. , nous avons installe une version tres simplifiee sur le spectrographe elodie a l'ohp permettant de commencer la detection des oscillations.

  • Titre traduit

    Laboratory study and tests of an absolute astronomical accelerometer


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 136 P.
  • Annexes : 45 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1997 548
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.TSchmitt
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.