Attribution d'etats mentaux a autrui et schizophrenie

par Yves Sarfati

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de MARIE-CHRISTINE HARDY BAYLE.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le cadre theorique general de la theorie de l'esprit, et selon la demarche proposee par la neuropsychologie cognitive, cette these se propose d'etudier la capacite des patients schizophrenes a attribuer des etats mentaux a autrui. Nous presentons en premiere partie les differentes conceptions theoriques developpees autour de la theorie de l'esprit, dans des domaines tels que la philosophie de l'esprit, la psychologie du developpement et la psychopathologie et nous decrivons les affinites de la conception theoricienne de la theorie de l'esprit avec le modele theorique de hardy-bayle de dysfonctionnement cognitif des sujets schizophrenes. Dans une deuxieme partie, nous decrivons la mise au point et le perfectionnement au cours de protocoles successifs d'un materiel en bandes-dessinees destine a tester specifiquement l'attribution d'etats mentaux a autrui chez des adultes. L'ensemble de nos resultats experimentaux confirme l'hypothese d'un trouble de l'attribution d'etats mentaux a autrui (et tout particulierement d'intentions) chez les patients schizophrenes par rapport a des groupes psychiatriques ou normaux. Par ailleurs, nous soulignons que ce deficit est specifique des sujets schizophrenes presentant un pattern clinique de desorganisation, objective par la presence de troubles formels de la pensee, et qu'il ne semble pas constituer un marqueur de vulnerabilite, se comportant en caractere-etat plutot qu'en caractere-trait. D'autre part, nous avons pu montrer qu'un haut niveau d'intelligence generale pouvait, chez les patients schizophrenes, suppleer partiellement a une mauvaise aptitude a l'attribution d'etat mentaux. Enfin, nous avons suggere que les sujets attribuant mal des intentions a autrui semblaient, par une strategie compensatoire, se fier a la frequence ou au caractere dominant d'une action pour donner un sens aux comportements d'autrui, plutot qu'a ses contenus mentaux, suggeres par le contexte particulier dans lesquels ils se deroulent.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 401 P.
  • Annexes : 259 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.