Expression des recepteurs #1 adrenergiques et des recepteurs de l'endotheline dans un modele d'hypertrophie de la prostate

par LYDIE POURMARIN AUGER

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Pierre-Etienne Chabrier.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les recepteurs #1 adrenergiques et les recepteurs de l'endotheline sont present dans la prostate humaine. L'objectif de ce travail a ete la mise en evidence des recepteurs #1 adrenergiques et des recepteurs de l'endotheline dans la prostate et l'etude de leur regulation dans un modele d'hypertrophie prostatique induit par la testosterone chez le rat. L'injection de testosterone a 3 mg/kg pendant 15 jours induit une augmentation du poids de la prostate de 75% qui reproduit les effets urodynamiques observes chez l'homme. L'arnm des 3 sous types de recepteurs #1 adrenergiques est detecte par rt-pcr. La prazosine radiomarquee se fixe de facon saturable, specifique et reversible a une seule classe apparente de sites de liaison, de haute affinite (b#m#a#x = 24,6 1. 02 fmol/mg proteines). L'affinite de ligands partiellement selectif des recepteurs #1 adrenergiques a ete determinee par des experiences d'inhibition competitives et comparee a l'affinite de ces ligands pour les recepteurs clones. Les ligands selectifs des recepteurs #1#a adrenergiques distinguent deux sites de liaison, le site de plus faible affinite etant inactive par la chloroethylclonidine. Ces etudes suggerent la presence des recepteurs #1#a dans la prostate mais ne permet pas de determiner la proportion de recepteurs #1#b et #1#d adrenergiques. La densite des recepteurs diminuent de 23% apres traitement a la testosterone, mais le nombre de recepteurs par prostate augmentation de 27% due a une augmentation de l'epithelium glandulaire et une diminution relative du muscle lisse de la prostate. L'intensite des signaux de rt-pcr des recepteurs n'est pas significativement modifiee dans ce modele. L'arnm des 2 sous types de recepteurs de l'endotheline est detecte par rt-pcr. Les experiences de liaison avec des ligands selectifs des recepteurs et#a montrent la presence uniquement du recepteur et#a, alors qu'aucune liaison n'est mesurable avec les ligands et#b. Le recepteur et#b est indetectable. L'administration de testosterone ne modifie pas la quantite de recepteurs par prostate. L'intensite des signaux de rt-pcr des recepteurs n'est pas modifiee dans ce modele. Ces resultats montrent que les recepteurs #1 adrenergiques et les recepteurs de l'endotheline ne semble pas affectes par l'hypertrophie prostatique induite par la testosterone.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 218 P.
  • Annexes : 318 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.