Regulation transcriptionnelle et post-transcriptionnelle des integrins de la famille beta-1 dans l'interaction keratinocyte/lymphocyte

par YOLENE PAULIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Pierre-André Cazenave.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Au sein de l'epiderme les echanges entre les keratinocytes basaux, les molecules matricielles, les cellules homologues et heterologues sont nombreuses et se font au travers des recepteurs membranaires de type integrine et non integrine. Les integrines sont des heterodimeres constitues d'une sous-unite alpha (a) et d'une sous-unite beta (b). Nous avons evalue la capacite adhesive des lymphocytes sur une monocouche de keratinocytes dans differentes conditions et etudie l'importance du role des integrines dans ce type d'interaction cellulaire. Ou, outre les molecules de la superfamille des immunoglobulines (icam-1, v-cam), les keratinocytes font intervenir les integrines a2b1, a3b1, a6b1 et a5b1. Cependant, l'attachement des lymphocytes t pathologiques aux keratinocytes privilegie les integrines a3b1, a4b1, a5b1 demontrant ainsi un changement dans le choix des recepteurs lesquels influencent fortement le comportement des cellules transformees. Par la methode de northern puis de rt-pcr, l'expression de l'integrine a5b1 est analysee dans les keratinocytes. Les arm des sous-unites a5 et b1 sont tres rapidement synthetises lors de l'activation des keratinocytes par le pma ou l'ifk-gamma et s'expriment avec des maxima decales. En effet, le maximum d'expression est atteint apres 1 h d'activation pour decroitre rapidement et retourner a son niveau basal apres 3-6 h pour a5 et 6-12 h pour la sous-unite b1. Les resultats montrant que l'integrine a5b1 est un marqueur d'activation des keratinocytes et que les keratinocytes in vivo presentaient les memes modifications phenotypiques que celles in vitro au cours de leur differenciation. Le sous-unite b1 est constitutivement exprimee dans de nombreux types cellulaires. L'etude de la regulation de l'expression de cette sous-unite confirme l'existence de 2 promoteurs independants, l'un distal et l'autre proximal possedant tous les elements cis impliques dans l'initiation de la transcription au sein des keratinocytes et des lymphocytes au repos et actives. L'expression des isoformes a3, a6 et b1 dans les keratinocytes et les lymphocytes demontrent que l'isoforme a3 est exprime dans tous les types cellulaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 VOL., 176 P.
  • Annexes : 312 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.