Methodes rmn de filtrage pour l'etude de peptides membranaires dans un milieu vesiculaire non deuterie

par Cécile Nezry

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Claude Beloeil.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Si les methodes de determination de structures des proteines en solution ont actuellement atteint un degre d'efficacite tres important, comparativement, peu de travaux ont ete realises sur des proteines et peptides en relation avec la membrane cellulaire. Ceci s'explique par les difficultes de mise en uvre que posent ces molecules. En effet, elles sont peu solubles en milieu aqueux. Il faut donc, soit les etudier dans un solvant presentant une constante dielectrique proche du milieu membranaire, soit les inclure dans des membranes artificielles, sous forme de vesicules par exemple. Dans un milieu membranaire, synthetique ou naturel, la difficulte est d'acceder au signal elargi du peptide ou de la proteine a etudier en presence des signaux provenant des phospholipides, et la faible mobilite du systeme conduisant a un c eleve elargissant les raies et une relaxation t#2 faible. Plusieurs solutions sont envisageables : l'une d'elles est l'utilisation de membranes perdeuterees telles que les micelles de sds. L'autre consiste a developper la technique de transfert multiple permettant de recuperer le signal contenant l'information relationnelle des protons, sous la forme d'un signal heteronucleaire provenant d'un heteronoyau marque incorpore a une position judicieusement choisie. Plusieurs sequences ont ete testees telle que la sequence noesy x et des techniques de pseudo 3d : hx (t#1) -noesy watergate ont ete optimisees pour ce probleme specifique. De plus, l'utilisation de filtrage selectif en frequence proton a l'aide d'impulsion selective a ete optimisee, afin de recuperer le maximum d'informations structurales intramoleculaires et intermoleculaires, concernant le peptide dans le milieu membranaire. On se propose d'etudier un systeme du type ligand-recepteur (nk1) en milieu membranaire, la premiere etape etant l'etude du ligand naturel : la substance p, neurotransmetteur et neuromodulateur de la douleur. Le mecanisme d'action de ce systeme a ete etudie biologiquement, toutefois, la comprehension du phenomene reste a elucider et passe par une explication au niveau structural cet axe de recherche s'inscrit dans un champ plus vaste incluant l'etude de la conformation et des interactions de certaines parties de recepteur heptatransmembranaire ainsi que de toutes molecules biologiques dans un milieu membranaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 220 P.
  • Annexes : 150 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1997 485
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.