Les macroinvertébrés du sol dans différents systèmes d'agriculture au Congo : cas particulier de deux systèmes traditionnels (écobuage et brulis) dans la vallée du Niari

par Irène Marie Cécile Mboukou Kimbatsa

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Patrick Lavelle.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .


  • Résumé

    La pratique d'écobuage, appelée Maala en langue locale bembé, est l'un des nombreux systèmes de culture traditionnels pratiques dans la vallée du Niari, dans le sud-ouest du Congo en Afrique centrale. Ce système consiste à former des buttes de sol, ou de longs billons, dans lesquels les herbes enfouies sont brulées par étouffement. Cette technique est pratiquée sur des sols ferralitiques, argileux, désaturés et acides. On a mesuré dans ce travail l'incidence de cette pratique sur les peuplements de macro invertébrés en général, et les vers de terre en particulier, et l'influence que ces derniers peuvent avoir sur la structure micromorphologique, les propriétés physico-chimiques de ces sols et la production agricole. La densité du peuplement de macro invertébrés du sol dans les divers types d'utilisation traditionnelle du sol de la région varie de 456 à 1907 ind/m2 ; la biomasse de 16 à 75 g/m2. La densité des vers de terre varie de 68 à 738 ind/m2 et la biomasse de 16 à 50 g/m2. L'enfouissement des débris végétaux permet une recolonisation du milieu par les peuplements de macro invertébrés, et surtout les vers de terre. Les transformations provoquées par l'élévation de la température se manifestent par une coagulation des particules argileuses qui est à l'origine de la formation d'agrégats très cohérents et très peu dispersables avec les méthodes classiques. On observe une augmentation des sables grossiers (pseudosables) et une diminution du taux d'argile granulométrique. L'activité des vers de terre a pour effet visible un certain tassement de ces sols très aérés en profondeur ce qui influe favorablement sur leur capacité à retenir l'eau. La fraction organique s'appauvrit tandis que l'apport d'éléments minéraux, contenus dans les cendres, provoque une augmentation du Ph, des cations échangeables et une saturation du complexe adsorbant. La disponibilité du phosphore augmente également. Les rendements agricoles sur les cultures de maïs (4,7 t/ha), d'arachide (1,3 t/ha) et de manioc (21 t/ha) obtenus dans la parcelle écobuée sont supérieurs à ceux de la parcelle sur brulis. La pratique de l'écobuage (Maala), relativement élaborée, reste la plus performante dans le sud-Congo.

  • Titre traduit

    The Macroinvertebrate in soil in the yield agricultural in Congo : the particular of the denshering practice in the Niary valley


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 171 p.
  • Annexes : 300 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.