Structure et topologie de phases fluides de bicouches. Mesures d'autodiffusion de marqueurs et de diffraction de rayons x

par AMIR MALDONADO

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Dominique Langevin.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons etudie les phases lamellaire et eponge d'un systeme ternaire compose par un tensioactif zwitterionique (le c#1#4dmao), un cotensioactif (l'hexanol) et l'eau comme solvant. Nous avons caracterise par diffusion de rayons x les lois de gonflement des deux phases, et montre que la phase lamellaire obeit la loi lineaire classique, tandis que la phase eponge suit une loi cubique ; cette derniere est liee a la topologie de la structure type eponge, laquelle peut etre connue a partir d'autres experiences. Nous l'avons determinee en mesurant le coefficient de diffusion de quatre molecules amphiphiles se deplacant sur les lamelles du systeme. Nous avons employe la technique de recouvrement de fluorescence apres photoblanchiment (frap). L'analyse des resultats nous a permis d'affirmer que la topologie de nos phases eponge est proche de celle de la surface minimale i-wp. Nos experiences montrent aussi que le mecanisme moleculaire de la diffusion est celui decrit par le modele d'aires libres ou de sauts. Nous avons etudie avec detail la structure locale de la phase eponge du systeme mixte forme par un melange du c#1#4dmao avec un tensioactif ionique (ttab). Des experiences de diffusion de rayons x et de microscopie electronique montrent que les phases eponge et lamellaire ont a peu pres la meme structure lorsqu'on change la teneur de tensioactif ionique. La diffusion de molecules marquees dans le systeme est expliquee en termes du modele de diffusion par sauts (molecules amphiphiles) et d'un modele electrostatique (molecules hydrosolubles). Finalement, nous avons etudie le comportement des phases eponge gonfles avec une suspension de proteines comme solvant. Nous avons montre que les phases eponge restent stables pour des concentrations de proteine de l'ordre de 10##5 m, et nous avons etudie la diffusion des proteines en fonction du confinement entre les bicouches de tensioactif.

  • Titre traduit

    Structure and topology of bilayer fluid phases. Self-diffusion and x-ray scattering measurements


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 195 P.
  • Annexes : 119 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.