Analyse moleculaire de la reponse immunitaire dirigee contre une tumeur murine modele : le mastocytome p815

par JEAN-PIERRE LEVRAUD

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Philippe Kourilsky.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le mastocytome p815 est une tumeur experimentale largement utilisee comme modele en immunologie tumorale. C'est une lignee immunogene qui exprime au moins quatre antigenes reconnus par des cellules t cytotoxiques (ctl). L'antigene p815ab est derive de la proteine p1a, non mutee, codee par le genome de l'hote, mais normalement silencieuse dans les tissus adultes sauf le testicule et le placenta. C'est donc l'homologue d'antigenes tumoraux tels que ceux de la famille mage. Nous avons caracterise la reponse immunitaire contre p815 in vivo par une approche moleculaire. L'analyse du repertoire des lymphocytes tab infiltrant les tumeurs p815 en croissance ou en regression a revele la presence de deux types de rearrangements tres conserves, retrouves de maniere recurrente chez des individus distincts. Ces rearrangements sont portes par des clones cd8+ publics specifiques des antigenes p815ab et p815e. Ceci permet un suivi de la reponse anti-tumorale in vivo. Nous avons etudie plusieurs parametres de la reponse immunitaire in vivo : cinetique d'apparition et frequence des ctl publics en peripherie et dans la tumeur, marqueurs de surface de ces cellules, cytokines, cellules t nk. Ceci a ete teste dans des tumeurs p815 en croissance, et compare avec diverses situations de rejet de la tumeur. L'ensemble de ces donnees suggere que, selon le systeme considere, le rejet de p815 peut etre cause soit par des ctl, soit par des effecteurs non-specifiques. Plusieurs mecanismes, dont peut-etre une induction locale d'anergie des ctl dans la tumeur, permettent aux cellules tumorales d'echapper a la reponse immunitaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 214 P.
  • Annexes : 302 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.