Epidemiologie de la pneumocystose humaine apport de la biologie moleculaire

par SOPHIE LATOUCHE

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Patricia Roux.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Pneumocystis carinii, micro-organisme eucaryote ubiquitaire, determine au cours d'etat d'immunodepression et surtout du sida, une pneumopathie grave fatale en l'absence de traitement. Bien que le diagnostic et la therapeutique soient maintenant maitrises, de nombreuses enigmes persistent au niveau epidemiologique. En effet en l'absence de milieu de culture permettant d'isoler pc in vitro, on ignore toujours ou et sous quelle(s) forme(s) il se trouve dans la nature. Ainsi le mode de contamination est difficile a preciser, meme si la voie aerienne semble la plus probable du fait de la localisation pulmonaire de la pneumocystose (ppc). D'autre part, la biodiversite des populations de pc avec l'existence de specificite d'hotes aux niveaux immunologique et genetique suggerant la notion de variants de pc ont ete acquises. Notre travail se place dans ce double contexte. Il consistait a typer, par sequencage, les genes de la grande sous-unite de l'arnr mitochondrial (mt lsu) et des espaceurs internes transcrits (its1 et its2) de pc hominis isoles chez des patients vih+ et vih presentant un ou plusieurs episodes de ppc ainsi que chez des patients declarant simultanement une ppc. L'autre objectif etait de rechercher pc dans l'environnement par des prelevements d'air dans differents lieux. Notre etude a ete realisee au total sur 85 isolats pc hominis. L'analyse a permis d'identifier l'existence d'une biodiversite de pc hominis avec l'obtention de 4 souches differentes par le gene mt lsu et 21 par les genes its1 et its2. Ces souches ne presentent pas une repartition geographique. Au cours d'un episode de ppc les patients conservaient la meme souche alors que la plupart des patients faisant un second episode avaient des souches differentes montrant que la contamination de novo etait possible et ecartait l'hypothese de la reactivation de pc a l'etat latent. L'existence de coinfection par plusieurs souches de pc a ete demontree. En cas de suspicion de transmission inter-humaine de ppc, le typage des souches de couples de patinets ou dans un contexte de cas groupes hospitaliers, a permis d'eliminer toute transmission entre les patients etudies. La recherche dans l'environnement, a partir de prelevements d'air effectues au contact d'animaux ou de patients hospitalises, montre la detection dans l'air de souches de pc similaires a celles retrouvees chez ces individus. Le typage des souches s'est avere un outil important pour l'etude de l'epidemiologie de la pneumocystose. Ce travail necessite d'etre poursuivi afin de caracteriser le reservoir de pc.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 157 P.
  • Annexes : 292 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.