Etude des interactions entre colloides naturels et elements radiotoxiques par spectrofluorimetrie laser a resolution temporelle. Etude chimique et spectroscopique

par IVAN LASZAK

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Christian Tondre.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons etudie les interactions uranium (vi) - acides humiques (ah) afin de pouvoir predire le comportement migratoire de ce radioelement dans la geosphere, via les eaux souterraines, s'il venait a etre libere accidentellement d'un site de stockage profond. La spectrofluorimetrie laser a resolution temporelle s'est imposee comme la methode de choix pour ce type de travail, c'est-a-dire la caracterisation de la repartition chimique de u#v#i en solution aqueuse. En effet, c'est une technique a la fois sensible, non intrusive et selective, et qui avait deja ete utilisee pour mesurer le degre d'affinite entre des actinides trivalents (cm, am) et les substances humiques. Nous avons alors privilegie trois axes de recherche : (a) determiner les constantes de stabilite conditionnelles () des complexes u#v#iah dans un domaine de ph neutre/alcalin, par deconvolution mathematique des courbes de titrage de l'uranium par les ah, (b) constater la formation eventuelle d'especes mixtes u#v#ioh#ah, et (c) observer l'influence de la taille des ah sur ces interactions. Nous avons commence par aborder la speciation inorganique de l'uranium (vi), et plus particulierement les complexes hydroxydes, puisque les complexes carbonates ne fluorescent pas. Outre l'ion uranyle, six complexes hydroxydes ont ainsi ete identifies, en plus d'un complexe mixte hydroxy-carbonate. Ensuite, nous avons etudie le systeme u#v#i acetate, principalement pour pouvoir juger de la possibilite de differencier la formation de complexes mixtes (uo#2)#i(oh)#jl de complexes simples uo#2l#k (l=acetate). En fait, et d'une facon generale, l'existence de complexes u#v#i ligands organiques en solution se traduit par une inhibition statique du signal de fluorescence. Des lors, une distinction entre complexes mixtes et simples a ete rendue possible par l'utilisation de deux longueurs d'onde d'excitation, l'uranium libre et complexe n'ayant pas la meme absorption et donc la meme intensite de fluorescence dans chaque cas. Etendue au systeme u#v#i acides humiques, cette etude nous a permis d'atteindre des valeurs de globalement comprises entre 10#5 et 10#8 (en l/eq), de mettre en evidence la formation d'un complexe mixte avec l'espece uo#2(oh)#3#, et de rendre compte de l'influence de la taille des ah sur l'ion uranyle et l'espece polynucleaire (uo#2)#3(oh)#+#5.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 185 P.
  • Annexes : 100 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.