Alliages quasicristallins alcufe : structure et texture cristallographique de depots obtenus par pulverisation cathodique triode. etude de la diffusion atomique en volume dans la phase icosaedrique

par Jean-Luc Joulaud

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Denis Gratias.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Pour cette these, une nouvelle methode d'elaboration de depots quasicristallins a ete employee : la pulverisation cathodique triode. Ce travail n'etait pas de caracteriser les performances physiques des couches obtenues, mais d'etudier deux aspects metallurgiques qui pourront les modifier : leur qualite structurale et la diffusion atomique dans les quasicristaux. Dans la premiere partie, l'evaluation de la qualite structurale de depots quasicristallins alcufe a ete entreprise par diffraction des rayons x et par microscopique electronique a transmission. Nous mettons en evidence dans les depots deux phases approximantes majoritaires : une phase pentagonale et une phase orthorhombique jamais observee auparavant. L'orientation cristallographique de ces phases dans les depots n'est pas aleatoire et conduit en premiere approximation a des deformations lineaires de phasons principalement paralleles a la direction de croissance. L'analyse de la texture montre que deux composantes de fibre sont presentes correspondant chacune a une phase approximante differente. La presence de ces deux composantes conduit a une texture masquee induisant dans les diagrammes de diffraction des rayons x des decalages apparents des raies (n,m) de la phase icosaedrique parfaite. Cette texture semble traduire un mecanisme de croissance propre aux quasicristaux. Dans la deuxieme partie, la diffusion atomique est etudiee experimentalement pour l'alliage alcufe sur des echantillons massifs. Les mesures de l'autodiffusion du fer par la methode des radiotraceurs et de l'heterodiffusion de l'or par microsonde electronique sont presentees. Les cinetiques de diffusion de ces deux especes chimiques presentent un comportement de type arrhenius sur toute la gamme de temperature etudiee. Aucune acceleration de la diffusion n'est observee. Les coefficients de diffusion obtenus sont comparables a ceux obtenus dans des aluminiures de fer, dans l'aluminium mais aussi dans l'alliage icosaedrique alpdmn. Ces comparaisons indiqueraient que les mecanismes lacunaires sont dominants. La contribution des defauts de phasons a la diffusion a longue distance semble faible.

  • Titre traduit

    Alcufe quasicrystalline alloys : structure and crystallographic texture of deposits obtained by sputtering (triode system). Study of atomic diffusion in icosahedral phase


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 199 P.
  • Annexes : 161 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1997PA066394
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.