Application des methodes de reflexologie clinique a l'etude de la douleur et de l'analgesie chez l'animal

par MANUELA GOZARIU LE BARS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Claude Willer.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    En nous inspirant de l'electrophysiologie clinique, nous avons teste et valide l'utilisation d'enregistrements electromyographiques (emg) de deux reflexes, un polysynatique (1) et un monosynatique (2), pour etudier la nociception chez le rat. Cette approche comporte deux volets, pharmacologique (morphine, clonidine) et physiologique (phenomene de sensibilisation centrale). (1) chez le rat entier anesthesie, la stimulation des fibres c du nerf sural declenche une reponse emg dans le muscle biceps femoris. La morphine administree par voie intrathecale decale la courbe de recrutement de ce reflexe vers la droite puis en diminue la pente. Les effets de la clonidine i. V. Sont similaires et independants des variations de pression arterielle. Des stimulations conditionnantes intenses et repetitives des fibres c produisent le phenomene de wind-up pendant le conditionnement puis declenchent des mecanismes inhibiteurs puissants, qui s'opposent a l'augmentation d'excitabilite du reflexe. Cette derniere s'observe chez le rat spinalise, non anesthesie. L'inhibition met en jeu des structures supraspinales, notamment la region bulbaire rostro-ventrale (rbrv), car elle disparait chez l'animal spinalise et est tres reduite chez des animaux dont la rbrv est lesee. Elle fait egalement intervenir les opioides car elle est reduite par la morphine qui agit probablement sur les controles inhibiteurs diffus nociceptifs (cidn). En outre, la morphine amplifie la reponse emg observee pendant la stimulation conditionnante chez l'animal entier, probablement par un effet supraspinal car ce phenomene disparait, lui aussi, apres lesion de la rbrv. Chez l'animal spinal en revanche, la morphine s'oppose a l'augmentation d'excitabilite du reflexe. (2) a priori un effet constate sur une reponse motrice polysynaptique peut s'exercer aussi bien sur le versant sensoriel que sur le versant moteur de l'arc reflexe. Pour etudier cet aspect, nous avons mis au point et valide, l'enregistrement non invasif d'un reflexe monosynaptique, le reflexe de hoffman (h) chez le rat entier, anesthesie. Il est evoque par la stimulation des fibres la du nerf tibial posterieur et enregistre dans les muscles plantaires. La clonidine, a forte dose, inhibe le reflexe h et la reponse motrice directe ; a faibles doses, elle n'agit que sur le reflexe aux fibres c. Nous apportons ainsi des informations complementaires sur l'action de la clonidine sur le versant moteur, y compris la jonction neuro-musculaire, de la reponse reflexe. En conclusion, nous disposons de deux outils simples, quantitatifs, pour des etudes de physiologie et de pharmacologie de la nociception. Ces modeles sont peu invasifs, conformes aux regles d'ethique et permettent d'etudier des reponses supraliminaires sans provoquer de stress. Ils permettent de faire la part entre effets sensoriels et moteurs d'un agent pharmacologique. Leur inconvenient est l'utilisation de l'anesthesie.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 437 P.
  • Annexes : 999 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.