Cartographie et recherche de nouveaux genes de la region chromosomique 11p15 humaine impliquee dans le syndrome de wiedemann-beckwith et les tumeurs associees

par VALERIE CHEHENSSE

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Claudine Junien.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La region chromosomique humaine 11p15 est connue pour sa richesse en genes et son implication dans de nombreuses pathologies. Le syndrome de wiedemann-beckwith (wbs) a pour origine des anomalies chomosomiques localisees en 11p15 (translocations maternelles, duplications paternelles), tout comme les tumeurs qui lui sont associees, caracterisees elles, par des pertes d'alleles maternels de cette meme region. Plusieurs genes soumis a empreinte localises en 11p15 (igf2, h19, cdkn1c, kvlqt1) semblent lies a cette pathologie. Les etudes concernant ces genes ont mis en evidence la complexite du domaine qui les regroupe. L'existence de certains patients ne montrant aucun dereglement de l'expression de ces genes suggere l'implication d'autres sequences non encore identifiees. Afin de mieux definir la carte d'expression de la region 11p15, nous avons entrepris d'isoler de nouveaux genes de cette region tout en affinant la localisation de sequences codantes deja identifiees. Pour cela, l'approche de selection directe d'adnc a ete utilisee pour isoler des adnc specifiques de la region. Differents clones ont ete isoles ne montrant aucune homologie avec un gene connu, ils representent donc de potentiels nouveaux genes. Parallelement a cette approche, des adnc isoles par le genethon et associes au chromosome 11 ont ete finement localises par l'intermediaire d'hybrides somatiques de la region. Ce travail a permis d'integrer des marqueurs genetiques a la carte physique et donc d'affiner la carte de la region d'interet. De meme, le gene taf2h codant pour un facteur de transcription a ete localise en 11p15. 3. Ce travail nous a permis de mettre en evidence un polymorphisme au sein de ce gene. Ulterieurement, la caracterisation chez la souris d'un gene soumis a empreinte localise dans la region syntenique a 11p15 dans le genome murin nous a amene a isoler l'homologue humain. Ce travail a ete entrepris afin d'isoler un nouveau gene soumis a empreinte chez l'homme localise dans la region liee au wbs. L'homologue humain de mash2, ascl2, a ete clone en partie et son expression etudiee. Ce gene, exprime dans le trophoblaste et le placenta, est localise a 350 kb au plus du gene h19 de facon proximale. Ascl2 a parallelement fait l'objet d'une publication alders, 1997<pilcrow>. Les divergences observees entre la sequence publiee et la notre sont discutees.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 254 P.
  • Annexes : 481 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.